Decryptage News

Huawei Ban : Les États-Unis veulent empêcher toute action en justice

House Of Cards
Le gouvernement américain vient de voter une motion pour demander aux tribunaux américains d'ignorer les plaintes déposées par Huawei. Très démocratique.

« Justice et égalité devant la loi », voilà ce que l’on peut lire sur la façade de la Cour suprême de Washington. Un adage séculaire qui ne s’applique pas pour Huawei visiblement ! Mercredi 3 juillet, l’administration Trump a déposé une motion pour demander aux tribunaux américains d’ignorer la plainte déposée par l’entreprise chinoise quelques semaines auparavant.

Democraty is so overrated
« La démocratie est tellement surcotée ». La série House Of Cards n’a jamais eu autant d’écho qu’aujourd’hui.

Rappelez-vous, nous en avions parlé dans nos colonnes. La firme avait décidé de contre-attaquer en justice, notamment en basant sa défense sur l’inconstitutionnalité avérée du décret voté par Trump et le Département du Commerce américain, le fameux décret qui a interdit à Huawei toutes relations commerciales avec des entreprises américaines. L’espoir d’une victoire était permis, puisque plusieurs décisions du gouvernement US avaient déjà été retoquées par la justice, notamment la loi anti-immigration (aussitôt appliquée, aussitôt révoquée).

La motion, ultime recours pour se débarrasser de Huawei

Or, si cette motion venait à être adoptée, le fabricant se retrouverait tout simplement face à un mur. Infranchissable. Le second constructeur au monde n’aurait plus aucun recours légal pour réfuter la décision américaine. On pensait que la situation s’était assouplie après le G20 et la rencontre entre les présidents Trump et Xi Jinping, il n’en est rien pour Huawei en tout cas. L’entreprise est toujours sur la « Entity List«  chère à Donald, Google n’a toujours pas rendu les clés de la licence Android, et d’autres partenaires comme ARM sont toujours aussi frileux à l’idée de collaborer à nouveau.

Selon l‘agence Reuters, cette motion a été déposée devant la Cour de justice du district-Est du Texas, la juridiction même qui doit analyser la plainte de Huawei. Plainte qui va être validée ou non par un juge sous peu. Par ailleurs, Pékin et Washington doivent à nouveau s’assoir autour de la table des négociations dans la semaine à venir.