News

HTC VS Nokia : une guerre des brevets en Europe et une interdiction au Royaume-Uni

Nous avions l'habitude d'entendre parler de Samsung et Apple, dans la guerre de brevets. C'est maintenant au tour de Nokia de s'acharner sur HTC, dans un nouveau feuilleton judiciaire. En cause, le brevet EP 1246071 qui traite de la connexion du smartphone sur un ordinateur. Une bataille a déjà été perdue pour HTC qui a vu son HTC One mini interdit de ventes au Royaume-Uni.
HTC est déjà en sérieuse difficulté financière. Son capital diminue, ses dirigeants quittent le navire et la concurrence est très forte chez les Coréens HTC et Samsung. La marque peine à se maintenir. À cela s’ajoutent les multiples poursuites judiciaires de Nokia. La firme finlandaise gagne sur tous les terrains.

HTC viole le brevet de Nokia, la justice anglaise dit « OUI »

Tout est parti d’un brevet dénommé EP 1246071. Il décrit les opérations se réalisant quand votre smartphone est branché sur un ordinateur. Sur les smartphones HTC, il vous est proposé plusieurs types de connexion (stockage, synchronisation ou connecté en tant que modem). Lorsque vous sélectionnez un des modes, le pilote s’adapte et s’installe automatiquement. Cette opération est actuellement protégée par un brevet de Nokia. HTC a tenté de minimiser la plainte en expliquant que cette accusation ne justifiait pas de bannir ses produits. Nokia se défend et invoque une baisse des ventes de  Lumia face à la famille One. Le juge a donné raison au Finlandais, mais a décidé de bannir uniquement le HTC One mini et pas le HTC One. La raison invoquée : bannir toute une série de smartphones aurait des conséquences financières « considérables » pour la marque HTC.

L’Allemagne donne raison à Nokia et pourrait bannir tous les produits Android HTC

Toujours concernant le même brevet, HTC a également subi les foudres de la justice allemande. Le résultat est toutefois beaucoup plus sévère. La cour de Munich en droit civil accorde à Nokia une injonction contre tous les appareils Android fabriqués par le Taïwanais. HTC s’est pourvu en appel afin d’éviter la sanction.

Seuls les appareils HTC sous Android ont été concernés. Les appareils sous Windows phone ne seront pas touchés. Cela s’explique par l’achat d’une licence auprès de Microsoft pour pouvoir utilisé cette technologie (pour rappel Microsoft a récemment racheté Nokia).
HTC
Une nouvelle année encore difficile pour le constructeur

C’est encore une nouvelle épreuve pour HTC qui va décidément devoir s’accrocher en cette fin d’année. La marque a même quitté le top 10 des constructeurs, une situation qui commence vraiment à être inquiétante.

source 1 & source 2

Etiquettes