Honor peut à nouveau proposer les apps Google

Maintenant qu’Honor n’est plus une filiale de Huawei, le constructeur pourrait récupérer sa licence Android et intégrer à nouveau les services Google dans ses smartphones.

Souvenez-vous, il y a quelques semaines, nous évoquions la possibilité que Huawei vende sa filiale Honor. Cette transaction permettrait au constructeur chinois de renflouer ses caisses à hauteur de 3,5 milliards de dollars. Finalement, la firme de Shenzhen a effectivement choisir de se séparer de sa filiale à un consortium composé d’une quarantaine d’entreprises chinoises appelé Shenzhen Zhixin New Information Technology. 

Une bonne affaire pour Huawei, et une porte de sortie pour Honor

Contre toute attente, les gains espérés par Huawei ont explosé, pour atteindre les 12,8 milliards d’euros. De quoi aider Huawei à se remettre à flot pendant un temps. Autre bon point, cette vente pourrait permettre à Honor de jouir à nouveau de sa licence Android. Pour rappel, Honor étant lié à Huawei, la marque a elle aussi été victime des sanctions commerciales imposées par l’administration Trump.

Mis sur liste noire, le constructeur ne pouvait plus collaborer avec des entreprises américaines ou avec des sociétés utilisant des technologies américaines. Au revoir donc la licence Android et avec elle tous les services et applications Google (les Google Mobile Services) comme Gmail, Google Drive, YouTube, Google Maps, ou encore le Google Play Store.

Depuis l’application de ces sanctions, les utilisateurs de nouveaux smartphones Honor devaient télécharger leurs applications via l’App Gallery, la boutique d’applis de Huawei, ou via des APK. Seulement, l’App Gallery est loin de proposer le même catalogue que le Google Play Store, réduisant de fait les possibilités offertes aux utilisateurs.

À lire également : La 5G du chinois Huawei placée sous contrôle en France

honor 9x
Crédits : Honor

Honor peut maintenant récupérer sa licence Android

Maintenant libérée de Huawei, Honor a parfaitement le droit de faire une demande auprès du gouvernement américain et de Google afin de récupérer la jouissance de sa licence Android. Un refus est difficilement envisageable, Honor étant désormais absent de la fameuse liste noire établie par le gouvernement américain. 

D’ailleurs, Huawei a voulu rassurer l’administration Trump à ce sujet, garantissant qu’elle ne « participera à aucune activité de gestion commerciale ou de prise de décision dans la nouvelle société Honor ». En outre, Honor pourrait à nouveau s’équiper en composants clés auprès de fournisseurs qui proposent des technologies américaines, à l’instar du fondeur Qualcomm.

Reste que l’avenir d’Honor n’est pas forcément tout tracé, et ne s’annonce pas de tout repos. En effet, la production des smartphones Honor reposait en majeure partie sur les technologies, le savoir-faire et les innovations estampillées Huawei. « Il n’est pas facile de se séparer de Huawei. On s’attend à ce que la recherche et le développement de logiciels et de matériel soient ralentis. Honor n’est qu’une marque indépendante et manque de technologie », explique un cadre de Honor dans les colonnes du Financial Times.

En attendant les prochains modèles de chez Honor qui récupèreront la fameuse licence, sachez qu’on peut trouver de très bon modèles en ce moment comme le Honor 9X 128 Go à 175 € chez CDiscount ou le pack Honor 10X Lite + bracelet Honor Band 5 à 199 € à la Fnac.

Source : Phonandroid