HarmonyOS : l’alternative à Android bientôt chez d’autres constructeurs ?

HarmonyOS, le système d’exploitation mobile de Huawei pourrait débarquer sur les appareils d’autres constructeurs chinois. En cas de nouvelles sanctions américaines, l’OS maison de Huawei présente la meilleure alternative à Android.

Depuis mai 2019, l’administration Trump a instauré un embargo contre Huawei et de nombreuses entreprises chinoises. La raison ? Elles sont considérées comme des menaces pour la sécurité intérieure du pays. Même si en janvier dernier le nouveau président américain Joe Biden envisageait de lever les sanctions contre Huawei, la situation n’a à ce jour pas évolué.

HarmonyOS : le futur concurrent d’Android ?

Deux ans donc que le constructeur chinois Huawei ne peut plus utiliser les services de Google sur ses smartphones. Avec les sanctions américaines, il développe donc ses propres services. Par exemple pour palier à l’absence des applications de la suite de Google, Huawei a introduit dans ses smartphones et tablettes les HMS (Huawei Media Services).

Sa boutique d’application AppGallery, alternative du Google Play Store, est sans doute son effort le plus abouti. Pour preuve, elle compte déjà plus de 500 millions d’utilisateurs actifs mensuels dans plus de 170 pays.

Depuis quelques mois Huawei a décidé de développer son propre système d’exploitation mobile HarmonyOS. La première bêta à vu le jour en décembre 2020. Très similaire à Android, cette solution intéresserait également d’autres fabricants chinois de smartphones des fois qu’ils perdent eux aussi leur licence Android.

HarmonyOs Huawei

Selon PhoneArena, « plusieurs constructeurs de smartphones chinois ont approché Huawei afin de pouvoir utiliser les services de HarmonyOS en cas de sanctions américaines. » Grâce à l’intégration de son OS maison sur d’autres smartphones chinois, le constructeur espère donc redonner un nouvel élan aux ventes de ses smartphones qui ont dégringolé.

HarmonyOS sera sur le prochain smartphone haut de gamme de Huawei, le P50 qui devrait être présenté ce mois de mars. Le P50 ne sera pas le premier appareil à embarquer le nouveau OS de Huawei, mais il sera le premier à s’en remettre entièrement à lui. Toujours selon PhoneArena, le smartphone aurait passé avec brio les tests bêta 2 et la version bêta 3 serait prometteuse.

Source : PhoneArena