• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Google Pixel 4 : des SDF pour tester la reconnaissance faciale ?

Google Pixel 4 : des SDF pour tester la reconnaissance faciale ?

Des sous-traitants de la firme de Moutain View ont ciblé des sans-abris, de préférence noirs, pour tester leur système de reconnaissance faciale…

Juin dernier, Google défrayait à nouveau la chronique. La raison ? Des essais sur le terrain plutôt douteux. Visiblement en manque de données, la firme californienne distribuait des cartes cadeaux de 5€ à quiconque acceptait de se laisser “scanner” le visage.

Comme le précisent nos confrères d’AndroidCentral.com, ces tests permettaient à Google de booster leurs algorithmes et d’améliorer à terme le système de reconnaissance faciale de leur dernier flagship : le Pixel 4. La tâche a été déléguée à des sous-traitants qui ont été payé par des entreprises tierces comme Randstad.

Aujourd’hui, The Verge a dévoilé d’autres techniques d’approches des salariés de Google. Elles sont toutes aussi révoltantes.

Mensonges et abus de faiblesse : la formule magique

Ils nous ont dit de cibler les sans-abris parce que ce sont ceux qui ont le moins de chance de dire quoique ce soit aux médias. Les sans-abris ne savaient pas du tout ce qu’il se passait”. Voilà le témoignage d’un des anciens employés du constructeur. Les histoires sordides ne s’arrêtent pas là.

On a demandé à certains de collecter les données des visages en faisant passer le scan pour un “jeu de selfie” semblable à Snapchat. Quelqu’un a dit que les employés devaient formuler les choses ainsi “Jouez juste avec le téléphone pendant quelques minutes et obtenez une carte cadeau” et “Nous avons une nouvelle application, essayez-la et gagnez 5€”.

Comme vous pouvez le voir, ces approches font la part belle aux mensonges et omissions. Certains sous-traitants n’ont jamais avoué travailler pour Google ou n’ont jamais précisé à leurs cibles que leurs visages étaient enregistrés. Restons dans le charmant. D’autres salariés du constructeur ont même été encouragés à se focaliser sur des SDF noir(e)s, pour une collecte de données plus “complète”.

Pourtant, collecter des visages avec la peau foncée se justifie. Les précédents systèmes de reconnaissance faciale fonctionnaient mal avec les personnes de couleur. En faisant cela, Google veut améliorer sa fonctionnalité. Il faudrait juste revoir la manière de le faire. 


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez