• Rechercher
Accueil ► News ► Applis ► Comment provoquer un faux embouteillage sur Google Maps

Comment provoquer un faux embouteillage sur Google Maps

Crédits : Simon Weckert

Prouver l’impact du numérique sur la vie réelle, voilà le but de cet artiste berlinois qui a créé un embouteillage virtuel et détourné des dizaines de véhicules d’une rue pourtant vide de trafic dans la réalité.

Mettre en évidence et prouver l’impact du virtuel et de nos applications « sur le monde physique ». Voilà le thème de l’expérience menée par l’artiste berlinois Simon Weckert. Pour ce faire, l’homme a décidé de berner la célèbre application de navigation et de cartographie Google Maps.

Simon Weckert profite d’un principe très simple de Google Maps. En effet, pour déterminer la densité de circulation d’une rue, d’une avenue ou d’une autoroute, Google Maps se base sur le nombre de véhicules présents sur place. Si vous avez déjà utilisé l’application, vous savez comment cela se présente : une ligne orange pour afficher des perturbations légères ou moyennes, et une ligne rouge pour décrire des bouchons sévères.

Partant de ce principe, Simon Weckert a eu une idée pour détourner Google Maps : placer 99 smartphones dans une charrette à bras tous connectés à Google Maps afin de créer un embouteillage virtuel, seulement visible sur l’application. En effet, chaque smartphone est considéré par l’application comme un véhicule.

À lire également : Google Maps – les contrôles de police bientôt indiqués 

99 smartphones pour 99 voitures

Devant la masse de véhicules présente sur cette petite artère berlinoise, Google Maps a informé ses utilisateurs de forts ralentissements potentiels à signaler dans cette zone. Concrètement, une ligne rouge sur l’appli, et dans la réalité une rue vide de toute circulation ! En effet, professionnels (taxis et chauffeurs Uber) tout comme les particuliers ont suivi aveuglément les conseils de Google Maps, qui leur a probablement conseillé de prendre un autre itinéraire.

« Il est possible de faire virer au rouge une rue verte. Google Maps apporte des modifications virtuelles à la vraie ville. Les cartes basées sur les simulations de Google déterminent l’actualité et la perception des espaces physiques », dénonce l’artiste sur son site officiel. Puisqu’une vidéo est bien plus parlante qu’un texte, vous trouverez ci-dessous l’intégralité de cette expérience en vidéo. Comme promis, et c’est d’ailleurs le plus effrayant, la rue est totalement vide et délaissée par les conducteurs, ce qui prouve l’influence inquiétante du numérique sur le réel.


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez