Google fait marche arrière sur son nouvel affichage

Cet affichage minimisait les différences entre pubs et recherches. De quoi provoquer la colère des internautes, qui y voient une technique pour gagner plus d’argent. Face à la grogne, Google a décidé de rétropédaler quelques heures après l’annonce.

Comme quoi, manifester son mécontentement peut suffire à faire plier les plus grands. Les internautes ont gagné une bataille contre Google ce lundi 27 janvier. Il y a tout juste une semaine, la firme de Mountain View dévoilait un nouveau design pour sa version desktop. Le principe ? « Uniformiser » l’affichage pour une meilleure clarté et une navigation plus claire. Ça, c’est la raison officielle. La raison officieuse, c’est que les publicités et les résultats de recherche vont se ressembler de plus en plus. Ce qui pourrait inciter les internautes à cliquer par erreur sur une annonce commerciale.

C’est évidemment cet aspect « moins de lisibilité pour faire plus de chiffres » qui a provoqué la grogne des internautes. À leurs côtés, plusieurs organes de presse, majoritairement anglo-saxons, ont également vivement critiqué ce système. Pourquoi ? Avec cet affichage, Google utilise ce que l’on appelle des favicons, des petites icônes que l’on trouve accolées aux sites internet. Elles permettent aux utilisateurs d’identifier rapidement et de différencier recherche et annonces commerciales. Sauf que désormais, les publicités ont aussi leur favicon : Ad (pour publicité en anglais).

Google dans l’incompréhension

De fait, on reproche à Google de brouiller les pistes, puisqu’avec ce favicon, les utilisateurs pourraient être amenés à confondre résultats de recherche et liens commerciaux. De son côté l’entreprise américaine s’étonne de la colère des internautes, puisque cet affichage est en vigueur sur la version mobile du moteur de recherche depuis plusieurs mois maintenant.

« La semaine dernière, nous avons mis à jour l’apparence de Search on desktop pour refléter ce qui se trouve sur les mobiles depuis des mois. Nous avons reçu vos commentaires sur cette mise à jour. Nous voulons toujours améliorer Search, c’est pourquoi nous allons expérimenter de nouveaux placements pour les favicons… », a déclaré Google sur son compte Twitter officiel.

Quoiqu’il en soit ce communiqué n’en reste pas moins assez succin et lacunaire. Google va-t-il revenir à une précédente configuration ? Ou va-t-il justement proposer d’autres emplacements pour les favicons encore plus polémiques ? Dans tous les cas, soyons honnêtes la pub représente 85% du chiffre d’affaire d’Alphabet, la maison mère propriétaire de Google. La firme de Mountain View est loin d’avoir déposé les armes sur ce sujet.

Source : TechCrunch