Google bannit les applications d’enregistrement d’appel

À partir du 11 mai 2022, Google va bannir du Play Store les applications permettant d’enregistrer les conversations téléphoniques…

Google a dernièrement annoncé une nouvelle politique concernant les applications du Play Store permettant d’enregistrer les conversations téléphoniques. S’il n’y a pas de raison claire à ce changement, on remarque qu’il y a énormément d’applications de ce type sur le Store et qu’elles demandent pas mal d’autorisations pour fonctionner (enregistrement audio, accès aux contacts, aux fichiers multimédias, etc.) Google souhaite donc mettre le holà.

appli enregistrement
À partir du 11 mai 2022, ce sont des dizaines d’applications qui vont se retrouver mises à la porte du Google Play Store

Des API utilisées à contre-emploi

Google n’aime peut-être pas non plus que ces applis utilisent des API d’accessibilité, des facilités pour les programmeurs désirant développer des applis pour les personnes handicapées ou avec une difficulté particulière. Et c’est bien le cas ici puisque ces apps utilisent toutes l’API Google Recorder. Il s’agit d’empêcher les développeurs de détourner celle-ci pour autoriser ces enregistrements. Rappelons qu’enregistrer une conversation téléphonique à l’insu d’une personne est illégal en France, mais ce n’est pas le cas partout. Dans certains pays où la pratique est autorisée, Google donne la possibilité de le faire directement depuis l’application Téléphone de ses appareils Pixel par exemple. La question de la légalité ne fait apparemment pas partie de l’équation.

Les surcouches ne sont pas concernées

Enfin, cette interdiction ne concerne que le Google Play Store. Il ne s’agit pas d’un bridage sur le système pour empêcher leur installation ou leur fonctionnement : vous pourrez continuer à les utiliser en les installant depuis un fichier APK (attention quand même où vous aller les chercher) ou en les installant depuis le Store avant le 11 mai. De même, les constructeurs qui autorisent l’enregistrement des conversations dans leurs surcouches comme la MIUI de Xiaomi ou la Flyme OS de Meizu ne sont pas concernés par cette mesure.

L’application Call Recorder demande beaucoup d’autorisations d’accessibilité. Elle utilise en fait des fonctions liées aux besoins des handicapés et cela ne plaît pas forcément à Google.