• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Google : 18 millions de malwares et attaques par phishing détectés par jour

Google : 18 millions de malwares et attaques par phishing détectés par jour

Crédits : Pixabay

Les pirates se montrent très prolifiques pendant cette crise sanitaire. Google affirme détecter plus de 18 millions de malwares et d’attaques par phishing par jour.

Nous vous en parlions hier dans nos colonnes. La crise sanitaire actuelle est un parfait terreau pour les cyberattaques. Le recours massif au télétravail offre des opportunités en or aux pirates. Une tendance confirmée par Google en ce vendredi 17 avril. La firme de Mountain View affirme détecter chaque jour plus de 18 millions de malwares et d’attaques par phishing. Il faut rajouter à cela plus de 240 millions de spams, en lien direct avec l’épidémie.

Comme le précise le géant du web, ces vastes campagnes d’attaques informatiques “surfent à la fois sur la peur et des indications financières pour créer une urgence et inciter les utilisateurs à répondre”. Pour ce qui est du phishing, les hackers n’hésitent pas à imiter des entreprises mondialement connues. Apple est de fait la marque préférée des pirates lorsqu’il s’agit d’imiter les mails d’une compagnie. Le tout bien sûr pour inciter leurs victimes à donner des informations personnelles en toute quiétude.

Les attaques visant les télétravailleurs sont également légions. Certains pirates se font donc passer pour des entreprises, afin de soutirer des informations aux salariés. Google explique tout de même faire preuve d’une extrême vigilance, et assure que son intelligence artificielle détecte, bloque et supprime pas moins de 99,9 % de ces messages vérolés.

À lire également : Zoom – plus de 500 000 comptes piratés et disponibles sur le dark web

Google appelle à la vigilance

Seulement, la protection parfaite n’existe pas et certaines attaques passent entre les mailles du filet de Google. Voilà pourquoi l’entreprise californienne appelle les utilisateurs à la plus grande vigilance. En premier lieu, prenez l’habitude de toujours vérifier l’origine d’un message. S’il n’y a pas de nom de domaine officiel de l’institution ou de l’entreprise, dites-vous qu’il y anguille sous roche.

D’autres détails peuvent également alerter votre attention, comme l’orthographe, le style en général, et bien entendu la charte graphique : un logo ou une interface légèrement différente par exemple. Si vous avez besoin de transférer des fichiers sensibles dans le cadre du télétravail, le mieux est encore de passer soit par un cloud sécurisé comme Google Drive ou DropBox.

Vous pouvez également privilégier des services sécurisés de transfert de fichiers comme WeTransfer, ou l’application française Smash disponible maintenant sur PC, Android et iOS. Enfin dernier conseil, n’ouvrez en cas aucun cas une pièce jointe si vous avez le moindre doute sur l’origine d’un mail. Cela vous évitera bien des ennuis, comme un malware par exemple.

Source : The Verge


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez