Gingerbread, Jelly Bean : Google fait le ménage dans les vieilles versions d’Android

On le sait, les vieux systèmes d’exploitation finissent toujours par disparaître. Lorsque les utilisateurs sont de moins en moins nombreux, cela ne vaut plus le coup de maintenir le système à jour et Android suit la même logique. Alors que Android 12 « Snow Cone », doit débarquer en fin d’année, les versions les plus anciennes sont poussées vers la sortie…

Le mois dernier, nous apprenions que Google avait décidé de ne plus mettre à jour APK Play Services pour les appareils sous Jelly Bean (v4.1, 4.2 et 4.3) ce qui empêchera les mises à jour des applications installées sur ces smartphones. Coup dur pour les possesseurs de vieux coucous comme les Samsung Galaxy II ou les HTC One. La même chose était arrivée l’année précédente avec les appareils sous Ice Cream Sandwich (v4.0).

11 ans de bons et loyaux services

Nouveau coup dur pour les amoureux de Préhistoire puisque Google pousse le ménage encore plus loin. En effet, depuis quelques jours on sait aussi que les appareils sous Android « Gingerbread » (v2.3.7) ne pourront même plus se connecter à leur compte Google. C’est un peu la mort du petit cheval, car même si on pourra encore se connecter depuis Chrome à YouTube, Gmail et compagnie, les utilisateurs finiront par lâcher l’affaire. La « sentence est irrévocable » comme dirait l’ami Brogniart. On parle ici de smartphones comme le tout premier Samsung Galaxy S : des appareils qui ont 11 ans. Une éternité pour les technophiles que nous sommes, mais qui fonctionnent toujours très bien.

On peut à la fois s’en réjouir et le déplorer. S’en réjouir, car Google en faisant cela cherche à inciter les utilisateurs de vieux appareils à changer de système ou de téléphone pour les protéger des failles béantes accumulées depuis des années. Et le déplorer, car Google pourrait patcher ces failles et éviter à papy/mamy de devoir changer d’appareil. Et puis à l’heure où on se rend compte que les métaux rares sont plus présents dans les smartphones qui dorment dans nos tiroirs que dans nos sols, Google pourrait montrer l’exemple et faire en sorte d’éviter la surconsommation.

android
Le Samsung Galaxy S, premier du nom. Voilà qui ne nous rajeunit pas…

Pas d’échappatoire pour les dinosaures

On a aimé les articles de nos confrères qui conseillent de mettre à jour les appareils concernés ou de passer à un système alternatif. Il faut les excuser, pendant les vacances, ce sont les stagiaires qui tiennent la boutique. Si un appareil sous Gingerbread n’a pas été mis à jour vers une version plus récente, c’est qu’il ne le sera jamais, à moins de n’avoir jamais été connecté à Internet de toute sa longue vie. Et concernant les ROMs alternatives, ni /e/, ni LineageOS ne proposent de versions pour des appareils aussi anciens. La solution ? La déchetterie où l’appareil aura peut-être la chance d’être recyclé