News

FlappyBird a du plomb dans l’aile

Une page vient d'être tournée : Angry Birds n'est plus le premier résultat lorsqu'on cherche « Bird » sur Google Play. Le nouveau venu est bien sûr Flappy Bird, succès fulgurant sur l'App Store d'Apple qui a débarqué fin janvier sur nos appareils Android. Mais quelle est la recette d'un tel succès?
FlappyBird, c’est le jeu idiot par excellence : on y incarne un petit oiseau, on touche l’écran pour battre des ailes, on essaye d’éviter les tuyaux sur le chemin pour faire le meilleur score. Simple, mais pas facile, joli, mais pas plus que ça, amusant, mais pas longtemps, FlappyBird brille par sa médiocrité et son manque d’intérêt.

Il ne distingue pas en revanche pour son originalité puisqu’il s’agit d’un clone assez frappant de Piou Piou contre les cactus dans lequel les cactus sont remplacés par les tuyaux de Super-Mario. Mais bon, sur mobile, les clones, on a l’habitude, et ça n’a pas grand-chose de répréhensible.

Image publiée sur Twitter par Kek, auteur de Piou Piou contre les cactus

Ce qui jette l’opprobre sur FlappyBird, c’est plutôt les accusations de tricherie dont est victime son développeur. S’il n’y a rien de surprenant à voir un mauvais jeu connaître le succès sur mobile (c’est même un poncif), le cas de FlappyBird est un peu particulier. Comme le souligne Thomas Carter sur son site, Flappy Bird est sorti en Juin sur l’Appstore et n’a rencontré son succès fulgurant qu’en novembre. Pourtant : pas de communication autour du jeu à ce moment, pas un site site influent en faisant l’apologie, rien qui ne justifie une telle montée en flèche. Aucun bouche-à-oreille ne peut agir aussi rapidement.

FlappyBird téléchargements
Les téléchargements de FlappyBird sur l'AppStore, relevés par Thomas Carter

Il semblerait donc que Dong Nguyen ait fait un usage intensif de bots pour faire monter les stats de téléchargement, ainsi que les notes de son jeu. Thomas Carter ajoute que le registre morbide de la plupart des commentaires sur l’Appstore laisse supposer qu’ils aient eut aussi été écrit par des bots. De notre côté, on sera plus surpris qu’ils soient tous bien écrits et ne présentent pas la moindre faute de frappe ou d’orthographe. C’est trop beau pour être vrai.

Les commentaires douteux de l'AppStore relevés par Thomas Carter

Évidemment, Flappy Bird pourrait tout simplement être au cœur d’un phénomène encore jamais vu sur mobile, et son succès pourrait bien être authentique, mais on ne sait pas ce qui nous inquiète le plus : qu’un dev puisse tromper son monde à ce point…où que les gens apprécient RÉELLEMENT FlappyBird…