Fibre optique : installations bâclées, retards à la chaîne, l’enfer du très haut débit

La médiatrice des télécommunications enregistre un nombre croissant de plaintes concernant des problèmes liées à la fibre optique. Entre installations bâclées, retards à la chaîne et difficultés chez les opérateurs, le chantier du Très Haut débit vire au cauchemar.

Si vous avez un problème avec votre réseau Internet ou votre opérateur, il est possible de faire appel au médiateur des communications électroniques. Il se charge pour vous de trouver une solution amiable pour votre litige. Chaque année, le médiateur des télécommunications publie son bilan, l’occasion de découvrir le nombre de saisines demandées et les problèmes les plus évoqués par les requérants. Sans surprise, les plaintes liées à la fibre optique sont légion en 2020. 

« La part de la fibre poursuit pour la deuxième année son augmentation représentant dorénavant un quart des saisines de la Médiatrice », peut-on lire dans le rapport. Ainsi, les saisines concernant la fibre optique constituent 25% des plaintes en 2020, contre 11% en 2018. Comment expliquer cette situation ? En premier lieu, il faut évoquer la multiplication des plaintes pour des installations bâclées de la fibre optique.

À lire également : Comment choisir sa box Internet ?

Le cauchemar de la fibre optique

Comme vous le savez peut-être, les opérateurs ont pour objectif d’équiper la population française en Très Haut Débit d’ici 2025 (80% de fibre optique), en vertu du Plan France Très Haut Débit du gouvernement. Seulement, la crise sanitaire a mis un sérieux coup d’arrêt aux déploiements de ligne. Les opérateurs ont donc mis les bouchées doubles pour rattraper le retard accumulé… au détriment de la qualité des installations. 

Des fils apparents, des prises non fixées au mur, des installations laissées en plan (le technicien s’en va après ne pas avoir réussi le raccordement), des lignes débranchées par mégarde ou volontairement pour réparer des abonnés, la liste est longue. On vous laisse également jeter un coup d’œil au foutoir dans certaines armoires de rue, à l’image de celle-ci située à Rouen. C’est un plat de spaghettis.

« L’image même de la fibre optique, cette révolution technologique que le tout le monde attend, est en train d’être aussi dégradée que les armoires de rue et les boitiers de raccordement », assure depuis des mois l’Avicca, l’association des villes et des collectivités pour les communications électroniques et l’audiovisuel. À ces installations bâclées, il faut rajouter le recours massif à des sous-traitants par les opérateurs. Les intervenants se multiplient, les malfaçons également, et il devient extrêmement compliqué de trouver un responsable, chacun se renvoyant la balle à tour de rôle.

Enfin, les opérateurs doivent faire face à une pénurie de poteaux métalliques, due à « une tension au niveau mondial sur les matières premières », comme le précise l’Arcep. Résultat, le déploiement de la fibre optique a pris un retard conséquent dans plusieurs régions, avec la suspension de l’installation de dizaines de milliers de lignes… Et vous, avez-vous rencontré des problèmes avec votre opérateur concernant la fibre optique ? Dites-le-nous dans les commentaires.

Source : Les Echos