Decryptage News Smartphones

Faut-il acheter un mobile Huawei ou Honor en 2019 ?

huawei 2019
C’est la question que les fans de technologies se posent depuis quelques jours déjà. Nous savons qu’il n’y aura que peu de changement pour les appareils déjà commercialisés, mais quid des prochains smartphones de marque Huawei et Honor ? Faut-il craquer pour un appareil ou attendre que l’affaire se tasse ?

La situation entre Huawei/Honor et le gouvernement américain est la conclusion d’un bras de fer économique entre la Chine et les USA. Dans cette histoire, tout le monde est pénalisé, car même si Huawei est durement touché, les consommateurs sont perdants et même Google pourrait y laisser des plumes. Après s’être vu retirer la licence d’utilisation d’Android, Huawei va aussi perdre aussi la licence ARM. Il s’agit de la technologie structurelle des puces équipant 100 % des smartphones du marché.

Huawei se moquait bien de perdre le droit d’acheter des puces à l’américain Qualcomm puisque le chinois est aussi fondeur avec ses puces Kirin très performantes. Le problème c’est que ces SoC sont sous licence ARM qui est en partie américaine. Huawei dispose sûrement d’un stock de puces, mais pour combien de temps ? C’est un peu comme si Renault ne pouvait plus utiliser de caoutchouc pour les pneus de ses voitures : «débrouillez-vous les gars» ! La contre-attaque pourrait être terrible avec par exemple une interdiction chinoise d’exporter aux USA les matériaux nécessaires à la fabrication de produits électroniques : terres rares, cobalt, gallium, etc. Une véritable guerre des nerfs.

huawei ban
Privée des produits de la marque américaine Qualcomm, Huawei devra aussi trouver une parade pour utiliser ses propres puces Kirin puisque la société chinoise devrait aussi perdre la licence ARM…

Où sont les preuves ?

Qu’on aime ou pas le président américain, on ne peut pas dire de lui qu’il coupe les cheveux en quatre. Il n’y a aucune preuve que Huawei participe à espionner qui ce soit. Pour que Trump soit aussi radical, il n’y a que deux hypothèses :

1/ Trump montre les dents pour s’asseoir à la table des négociations avec la Chine en mode «wesh tavu, je suis déterminé, faut qu’on cause».

2/ Les services secrets américains ont des preuves que Huawei participe à un espionnage, mais comme ils ont eu leurs infos de manière illégale (voire même en espionnant à leur tour les Chinois), ils ne peuvent pas révéler au grand public ce qu’ils ont découvert.

Acheter / pas acheter ?

Quoi qu’il se passe, il y a deux questions à se poser : «Que va-t-il arriver à mon téléphone Huawei/Honor ?» et «Est-ce une bonne idée d’en acheter un maintenant ?»

-Si vous avez un smartphone Huawei ou Honor, cela ne changera presque rien : vous n’aurez malheureusement pas les prochaines mises à jour (adieu Android Q) et les mises à jour de sécurité pourraient se faire plus rares, mais vous aurez quand même accès à Gmail, Play Store, YouTube, etc.

-Vous vouliez acheter un smartphone Huawei ou Honor dans un avenir proche ? À moins de craquer pour un appareil déjà en commercialisation, il faudrait mieux attendre. On ne sait pas de quoi demain sera fait et même si les choses peuvent s’améliorer, il vaut mieux rester prudent, surtout avec l’investissement que représente l’achat d’un mobile.

trump huawei
Les choses pourraient aussi rentrer dans l’ordre : on se souvient que Trump a commencé à menacer la Corée du Nord avant d’aller voir «Rocket-man» pour lui taper la bise…

Et les autres marques chinoises ?

Oppo, OnePlus, Xiaomi, Meizu, mais aussi HMD (Nokia), TCL (Alcatel) ou Lenovo (Motorola) : les marques chinoises sont légion sur le marché. Et si Trump continuait sur sa lancée ? C’est peu probable. En effet, Huawei paye cher sa position d’acteur dans le domaine de l’infrastructure réseau. Non seulement c’est un secteur très sensible (imaginez une puissance étrangère qui pourrait espionner tout ce qui transite par le réseau data d’un pays), mais la société a des liens commerciaux avec l’Iran. Ce qui n’est pas le cas des autres compagnies chinoises du secteur…