Decryptage News

Facebook : Mark Zuckerberg poussé vers la sortie ?

Mark Zuckerberg
Cela paraît fou, mais le créateur de Facebook pourrait bien être évincé. Les actionnaires doivent voter le 30 mai 2019 pour lui retirer ou conforter son leadership.

En voilà une nouvelle totalement invraisemblable. Notre père à tous, le vénérable Mark Zuckerberg pourrait être destitué du trône de fer et perdre le contrôle de l’empire Facebook. Empire qu’il a créé de ses mains. En effet, les actionnaires et investisseurs de la compagnie doivent voter le 30 mai 2019 pour déterminer si oui et non, Mark Zuckerberg doit être reconduit à la tête du réseau social.

Et à la suite de nombreux scandales comme l’affaire Facebook-Cambrige Analytics et la fuite de millions de données d’utilisateurs ou encore la découverte de millions de mots de passes en libre service sur les serveurs de l’entreprise (aucun cryptage de sécurité), le CEO n’a jamais été aussi en danger. C’est en tout cas qu’affirme Fox News, le média si cher à Donald Trump.

Le CEO sur la sellette

Il s’avère que les actionnaires ne sont pas les seuls à vouloir la tête de Zuckerberg. Deux groupes d’activistes mettent toute en oeuvre pour faire en sorte que le PDG ne réintègre pas ses fonctions. Color of Change et Majority Action, c’est leurs noms, militent pour que l’homme n’ait plus aucun poste à responsabilité au sein du réseau social.

Dans une interview donnée à Fox News, le président de Color Of Change, Rashad Robinson, explique la position de son association. « La gouvernance de Facebook est une menace pour les droits civils des utilisateurs noirs, et pour les intérêts financiers de ses actionnaires ». Il réclame par la suite « un changement durable pour remédier à la désinformation, à la discrimination, aux mouvements violents et aux failles de sécurité qui mettent les utilisateurs, noirs en particulier, en danger ». 

Toujours selon Robinson, « les actionnaires sont menacés par l’incapacité de la compagnie à faire des droits civils une priorité ».

Nous vous en parlions dans nos colonnes il y quelques jours, le F8 (la conférence de Facebook) était placé sous le sigle de la vie privée. Mark Zuckerberg a d’ailleurs fait plusieurs annonces dans ce sens, avec l’arrivée prochaine de nouveaux paramètres dédiés à la sécurité. Malheureusement, ce ne sont à l’heure actuelle que des promesses, et rien n’a été encore été fait. Et une chose est certaine, la côte de confiance des utilisateurs en Facebook n’a jamais été aussi bas. Est-ce annonciateur d’un renouveau à la tête du réseau social ? L’avenir le dira.