News

Facebook saborde son app pour tester la fidélité des utilsateurs Android

Google et Facebook ne sont pas les meilleurs amis du monde. Ces derniers jours, Facebook aurait volontairement cochonné son appli pour voir si les utilisateurs de cette dernière basculaient rapidement sur la version navigateur du service. Une sortie du Play Store en vue.

De par le passé, Facebook a déjà tenté de s’affranchir de l’un de ses (nombreux) meilleurs ennemis. Pour témoin, en 2013, sa volonté de propulser un OS maison, libre de toutes chaînes le liant à Google ou à une pomme croquée. Ces derniers jours, le géant bleu a délibérément choisi des cobayes complètement au hasard parmi la foule d’utilisateurs de l’appli Android Facebook (près de 200 millions). D’après The information, ces innocentes victimes ont vu la qualité du service dégringoler. Facebook, souhaitant évaluer l’état de manque de ces dernières, aurait constaté que ces sevrées temporaires seraient passées par d’autres moyens (comme la version mobile du site) pour accéder au service.

 

Toujours d’après The information, Facebook testerait de nouveaux moyens pour proposer son application (et les mises à jour de cette dernière) via des magasins d’applications alternatifs. Ceux sur lesquels Google n’a aucun contrôle.

 

Facebook serait donc en train de préparer sa sortie du store d’applications de Google. Comme d’autres développeurs d’applications, Facebook est en pense à une deuxième vie sur Android, sans être obligé de prêter allégeance au roi. Difficile d’imaginer Google laisser Facebook faire sa vie sur son propre OS. Une histoire qui est loin d’être terminée.

De par le passé, Facebook a déjà tenté de s'affranchir de l'un de ses (nombreux) meilleurs ennemis. Pour témoin, en 2013, sa volonté de propulser un OS maison, libre de toutes chaînes le liant à Google ou à une pomme croquée. Ces derniers jours, le géant bleu a délibérément choisi des cobayes complètement au hasard parmi la foule d'utilisateurs de l'appli Android Facebook (près de 200 ...
Etiquettes