News

La nouvelle version de Facebook Messenger, en préparation, se dévoile

Une mise à niveau de Facebook Messenger s'apprête à être déployée sur les terminaux Android. Disponible en téléchargement via une apk, cette dernière promet une refonte graphique et l'implémentation de nouvelles fonctionnalités... les permissions demandées vont aussi plus loin !
Facebook Messenger, c’est l’application indispensable pour tout utilisateur d’Android se servant du réseau social de Mark Zuckerberg pour communiquer avec ses amis. Cette dernière facilite grandement le tchat. Depuis l’arrivée de Facebook Home (le launcher 100% Facebook), Facebook Messenger s’était dotée de fonctionnalités intéressantes et utiles comme le Chat Heads. Des bulles de notifications qui vous préviennent de la réception d’un message, et ce qu’importe l’écran sur lequel vous vous trouvez.

Récemment, Facebook Messenger a promis à ses utilisateurs une mise à niveau de l’application qui repenserait le design, mais aussi les usages possibles. Cette dernière a été partiellement dévoilée par l’intermédiaire d’une apk diffusée sur le Web (téléchargeable ici en cliquant sur Download).

Dès le lancement de l’application, c’est le nombre de permissions demandées par Facebook Messenger qui frappe. Empêcher le téléphone de se mettre en veille, modifier vos paramètres audio, appeler directement des numéros de téléphone, envoyer des SMS, télécharger des fichiers sans m’avertir… Facebook démontre, une fois de plus, le caractère intrusif de ses applications.

Facebook Messenger requiert un nombre impressionnant de permissions dès l'installation.
Petit florilège des permissions demandées lors de l'installation de l'application Facebook Messenger. Deux captures d'écran ne suffiraient pas à toutes les afficher.

Une fois la phase d’installation passée (avouez que vous avez retenu votre respiration) vous pourrez lancer la nouvelle version de Facebook Messenger. Faites défiler les différents slides de présentation (avec pas maintenant) pour accéder à l’interface principale. L’application se décompose en trois parties (ou trois onglets) : la première est votre journal de conversation, qui répertorie l’ensemble des messages que vous avez envoyés ou reçus dernièrement. La deuxième vous donne accès à votre répertoire d’amis, depuis cet onglet vous pourrez voir qui est connecté où non (et quel moyen il utilise, le web ou le mobile, via l’onglet Actif). C’est également ici que vous inviterez vos amis à prendre part à une conversation ou que vous en rechercherez des nouveaux (via le champ prévu à cet effet). La troisième et dernière partie vous permet de modifier les paramètres de l’application Facebook Messenger (activer ou non les notifications, les bulles de discussion ou choisir ou non d’afficher votre position).

Facebook Messenger se décompose en trois onglets principaux : le journal, les personnes en lignes et les paramètres.
Sur votre gauche le journal des messages envoyés/reçus, au milieu les personnes actuellement en lignes vous seront signalées enfin à droite les paramètres de Facebook Messenger.

Le Flat Design fait son entrée dans Facebook Messenger. Les lignes sont épurées. Le blanc et le bleu (l’identité graphique du réseau social) dominent largement face au gris clair et au noir du texte. Les photos de profil de vos contacts sont arrondies, ce qui rappelle les Chat Heads déjà présentes sur Messenger.

Facebook Messenger s'enrichit de nouveaux smileys.
Vous aurez la possibilité d'enrichir vos messages de nombreux smileys et autres dessins funs, ce qui fera le bonheur des accros du tchat.

Facebook Messenger sera déployée très prochainement

Vous remarquerez certainement le fait que l’application vous demandera souvent votre numéro de téléphone. Facebook Messenger aurait donc la volonté de s’orienter plus comme un service de tchat de type VoIP (à la manière de Viber, Forfone ou encore WhatsApp). Vous aurez même la possibilité de communiquer avec des personnes que vous n’avez pas enregistrées en tant qu’amis.

Cette fonctionnalité n’est cependant pas d’actualité pour les utilisateurs de terminaux Android. Elle serait donc réservée aux détenteurs d’appareils tournant sous iOS.

Vous noterez également un temps de réponse rapide et une fluidité améliorée. Bien que l’application soit séduisante (esthétiquement parlant et du fait de son ergonomie) de prime abord, quelques petits écueils (l’impossibilité d’envoyer des messages vocaux par exemple) empêchent de rendre un avis tranché. Restez connecté, nous testerons l’application officielle dès qu’elle sera disponible sur le Google Play Store.