• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Facebook : le traducteur auto insulte le président chinois par erreur

Facebook : le traducteur auto insulte le président chinois par erreur

Crédits : Pixabay

Une erreur dans la base de données linguistiques a amené le traducteur de Facebook à traduire le nom du président chinois par « trou de merde », en passant du birman à l’anglais.

C’est ce qu’on appelle une erreur technique. Une erreur technique qui aurait pu vite découler sur un début de crise diplomatique. En effet, le traducteur automatique de Facebook a quelque peu déraillé lors d’une publication de la Prix Nobel de la Paix et porte-parole birmane Aung San Suu Kyi.

L’ex-prisonnière recevait, aux côtés du président du Myanmar (ex-Birmanie) Win Mynint, le président chinois Xi Jinping. Le leader de l’empire du Milieu était en visite depuis plusieurs jours, notamment pour signer une douzaine de contrats commerciaux et des plans d’infrastructures massifs soutenus par Pékin.

Aung San Suu Kyi dégaine donc son téléphone pour poster une publication sur son compte Facebook, afin de célébrer cette nouvelle entente avec la Chine. Malheureusement, c’est ici que le traducteur automatique a fait des siennes. En effet, Xi Jinping a été littéralement traduit par « trou de merde » (NDLR : « shithole » en anglais) lors du passage du birman à l’anglais.

« Nous avons corrigé un problème technique qui causait des traductions incorrectes du birman à l’anglais sur Facebook. Cela n’aurait pas dû arriver et nous prenons des mesures pour que cela ne se reproduise pas. Nous nous excusons sincèrement pour l’offense que cela a pu causé », a déclaré le réseau social dans un communiqué.

À lire également : Facebook annule les publicités sur WhatsApp ! 

La langue birmane, pire ennemi du traducteur de Facebook

En réalité, le système de Facebook ne disposait pas du nom de Xi Jinping dans sa base de données linguistiques birmanes. De fait, le traducteur a proposé les mots les plus proches phonétiquement parlant. En l’occurrence, Xi Jinping ressemble aux mots « Chi Kyin phyin » qui se traduit par « face trou fesses » en anglais.

Ce n’est pas la première fois que le traducteur automatique de Facebook a des difficultés avec le birman. En 2018 déjà, le réseau social avait du faire face à de nombreux problèmes de traductions approximatives, avec pour résultat des termes disons graveleux. L’entreprise avait d’ailleurs supprimé la langue de la base de données, le temps de procéder aux réajustements. Visiblement, tout était au point.

Source : The Guardian


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez