Decryptage News Réseaux Sociaux

Facebook en campagne pour la vaccination

vaccin facebook
La polémique fait rage depuis plusieurs années, faut-il se faire vacciner ? Effets secondaires, lobbyings pharmaceutiques… Aujourd’hui on compte de plus en plus d’enfants de deux ans non-vaccinés, et Facebook a décidé de s’attaquer au problème.

Selon les autorités sanitaires américaines le taux serait passé de 0,9% des enfants nés en 2011 à 1,3% de ceux nés en 2015. En augmentation aussi les mouvements anti-vaccin qui se développent et utilisent les réseaux sociaux pour toucher un maximum de gens.

Accusés par l’OMS et le Centre américain de contrôle et de prévention des maladies de participer à la propagande anti-vaccin et de diffuser de fausses informations, Facebook et autres confrères annoncent leur volonté de lutter contre la désinformation en vogue sur leurs réseaux. Ce sont Youtube et Pinterest les premiers à avoir annoncé leur souhait d’éliminer toutes formes de désinformation concernant la vaccination et mis en place des moyens de blocage.

Comme l’a indiqué Monika Bickert, responsable de la Global Policy Management, dans un communiqué : « Nous nous efforçons de combattre les fausses informations portant sur les vaccins diffusées sur Facebook, en réduisant la propagation (des messages) et en fournissant aux gens de l’information qui fait autorité sur le sujet. »

Accompagné par l’OMS, Facebook va donc supprimer tous les liens et recherches menant vers les groupes anti-vaccin. En effet, l’OMS déplore l’impact de ces mouvements, qui selon elle serait l’un des 10 fléaux portant atteinte à la santé publique. En effet, la vaccination permet de sauver entre 2 et 3 millions de vies par an et pourraient en sauver 50% de plus si la vaccination se globalisait.

En France, l’augmentation significative des cas de rougeole depuis 2017 inquiète l’UNICEF, elle fait partie des 10 pays responsables de l’augmentation de 75% des cas répertoriés dans le monde (dus à 91% à une absence de vaccination).