Contenus haineux : Facebook va donner les adresses IP à la justice

Le réseau social va enfin appliquer la loi française et entend collaborer avec la justice sur le signalement des contenus haineux.

Quoi ? Facebook serait prêt à appliquer la loi française ? Fichtre, on aura tout vu ! Le réseau social a pris l’engagement ce matin de communiquer à la justice de notre pays les adresses IP de tous les internautes coupables d’avoir tenu des propos haineux sur FB.

Un engagement exclusif à la France

D’après un membre proche de Cédric O, le secrétaire d’état au numérique, « Facebook s’est engagé à fournir les adresses IP que lui demandera la justice » dès le moment où ces profils ont diffusé « un certain nombre de contenus haineux » comme « l’homophobie, le racisme et l’antisémitisme ».

Selon cette même source, cette engagement ô combien généreux ne concerne que la France. Pour rappel, Mark Zuckerberg (qui entend vous payer pour vous espionner rappelons le…) et Emmanuel Macron se sont rencontrés au mois de mai à l’Élysée pour discuter ensemble de mesures potentielles à mettre en place pour lutter contre les contenus haineux sur le net.

Une loi pour combattre la cyber-haine

Par ailleurs, l’Assemblée nationale va incessamment sous peu examiner une proposition de loi pour lutter contre la cyber-haine. Au programme, l’obligation pour les différents réseaux sociaux (Twitter, Facebook, Instagram, etc.) de retirer dans les 24 heures tout contenu « manifestement illicite » et qui ferait référence « au racisme, la religion, le sexe, l’orientation sexuelle ou le handicap ». 

Le signalement de ce genre de contenus illégales va également être légiféré. Les députés à l’origine de cette proposition veulent mettre en place « une simplification et une uniformisation des formulaires de signalement des contenus illicites ». Pour se faire, un bouton de signalement unique pourrait être instauré sur toutes les plateformes concernées.