• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Facebook : au bout du cynisme

Facebook : au bout du cynisme

facebook pognon

Pour sécuriser un compte utilisateur sur Internet, la double authentification (ou 2FA) est devenue indispensable. La plupart du temps les utilisateurs optent pour l’envoi d’un code par SMS et pour cela bien sûr, il faut donner votre numéro de téléphone. Il faudrait être une fouine extrêmement perverse et retorse pour utiliser ce numéro de téléphone à des fins marketing, non ?

Un malheur n’arrivant jamais seul, Facebook est encore pris dans la tourmente. Bon, cette actualité fera sans doute moins de bruits que les 50 millions de comptes piratés, mais elle vaut le détour tant elle est moche. Accrochez-vous bien, car on est dans le sordide ici. Figurez-vous que des chercheurs des Universités de Northeastern et de Princetown ont démontré que Facebook utilisait les numéros de téléphone de ses utilisateurs pour envoyer de la publicité ciblée. Bon jusque là, rien de très original sauf que ces numéros collectés le sont par le système de sécurisation à double facteurs (2FA) de leur compte.

Le téléphone pleure

Pour mettre à l’abri votre compte des hackers qui sévissent sur la Toile, vous vous dites qu’il serait bien d’utiliser une double authentification au cas où votre mot de passe se fasse cracker ou que Facebook perdre le contrôle de ses comptes ? «C’est bien légitime» ©. Ce code envoyé par SMS interdit donc le vol de vos informations ou la modification de votre mot de passe. Mais aucun coup n’est assez bas pour Facebook qui, sans prévenir l’utilisateur bien sûr, va récupérer cette information pour faire un peu plus de pognon. Le coup est très bas, car il s’agit là de sécurité. Vous avez donc deux choix : baisser votre niveau d’exigence au niveau de la sécurité ou donner votre numéro de téléphone à Marko.

Le signal envoyé est très mauvais, car de nombreuses personnes refuseront de donner leur numéro de téléphone en laissant la voie libre aux pirates. Et sur Facebook comme vous le savez, si un de vos amis se fait pirater, le brigand a accès à vos photos, vos messages privés, etc. Il peut usurper une identité ou cloner votre compte pour arnaquer des tiers («Coucou tata Lydie c’est Machin, je suis bloqué au Botswana sans mes papiers, tu peux m’envoyer un mandat de 1000€, je suis trop dans la mouise»). Ce n’est pas avec ce genre de boulette que Facebook va redorer son blason après l’affaire Analytica

#DeleteFacebook

Facebook
Comment ça les utilisateurs ne veulent pas donner leur numéro de téléphone ? « Hold my beer »…

Auteur
Benoît Bailleul

Grand Stratéguerre d'Android-MT, Benoît est journaliste depuis plus de 20 ans dans le domaine des nouvelles technologies. Il est aussi rédacteur en chef de plusieurs magazines liés à l'informatique (Pirate Informatique, L'officiel PC - Raspberry Pi et Les Dossiers du Pirate). Gentil comme tout, il peut se changer en Gremlin si vous venez l'embêter sur Twitter...

Tous les articles
Auteur Benoît Bailleul