eToro : à éviter pour les cryptomonnaies… et le reste

eToro est une plateforme de trading multi-actifs qui propose à la fois des investissements en bourse, crypto-actifs, or et matières première. Principalement adressé aux débutants, nous ne pouvons pas recommander ce site. On vous explique pourquoi…

eToro est une plate-forme bien connue par ses publicités sur Internet et les différents influenceurs qui turbinent pour elles : Gaël Monfils, Nabilla… Bref, l’élite. Le site vous fournit tous les outils nécessaires pour commencer à investir dans les cryptomonnaies, les actions en bourse ou bien encore dans les matières premières (or, argent…) et il suffit au final de peu de choses pour commencer : la création d’un compte, une pièce d’identité, un justificatif de domicile et… 200 $. C’est le montant minimum à créditer sur votre compte.

eToro, pourquoi ça plaît… Et pourquoi ça ne plaît pas.

eToro vise principalement le grand public. Dans cette optique, l’interface du site a été conçue afin que toutes les personnes intéressées, mais étrangères au trading, puissent facilement s’y retrouver. Une application eToro est également disponible sur le Play Store pour les personnes qui voudraient utiliser le service n’importe où. En plus, eToro annonce ne prendre aucun frais de commission sur les actions. OK, mais ils vivent de quoi alors ces braves gens ?

Pour comprendre, il faut déjà préciser que lorsque vous achetez des actions, de l’or ou des Bitcoin chez eToro, vous n’achetez pas sur « les marchés » : vous achetez l’équivalent de la valeur directement à eToro. Si vous avez acheté une action Tesla sur eToro et bien vous n’avez pas vraiment d’action Tesla, mais un CFD (ou contrat de différence). Certaines personnes s’en fiche car si l’action monte, eToro ne peut théoriquement pas refuser de vous la racheter, mais il faut bien comprendre que ce CFD, vous ne pouvez le revendre qu’à eToro.

Avec eToro, vous ne possédez pas vraiement ce que vous achetez

C’est aussi le cas pour les matières premières et les cryptomonnaies ! En achetant 0,2 BTC chez eToro, vous possédez une somme d’argent qui va suivre le cours du Bitcoin. C’est tout. Vous ne pourrez d’ailleurs pas prendre ces Bitcoins pour les déplacer sur une autre plate-forme ou un wallet, qu’il soit logiciel ou matériel. Vous êtes « bloqué » chez eToro et comme il ne s’agit pas d’un véritable courtier, il n’y a pas de carnet d’ordre et pas d’optimisation fiscal possible (pas de PEA, mais une taxe de 30% sur les plus-values).

Effectivement, eToro, une société qui pèse plus de 2 milliards de dollars et qui est enregistré à Chypre, ne prend pas de commission sur le courtage, mais elle se sucre en frais de conversion (il faut obligatoirement convertir vos euros en dollars), frais de retrait et même frais d’inactivité ! Et oui, si vous laissez votre argent dormir, on ira vous prendre quelques deniers… Classe.

coinhouse
Coinhouse est spécialisé dans les cryptoactifs… Et ils payent leur impôt en France.

Pour le Bitcoin et les cryptos, il vaut mieux choisir Coinhouse

Si vous vous intéressez à la bourse, il vaut mieux s’adresser à un courtier en ligne qui vous permettra de posséder vraiment les titres que vous souhaitez acheter. En ce qui concerne les cryptomonnaies, pourquoi faire confiance à un site basé à Chypre qui ne vous permet même pas de transférer vos actifs ? Si vous désirez acquérir du Bitcoin, de l’Ethereum, du Ripple, du Cardano, du Polkadot, du VeChain et plus de 30 autres cryptoactifs, le français Coinhouse est le spécialiste du genre. Chez eux, vos cryptomonnaies vous appartiennent, le siège social est en France et la société a été la première à bénéficier d’une autorisation de l’AMF (Autorité des Marchés Financiers) sur ce secteur si particulier. Si vous êtes perdus, on vous explique comment ouvrir un compte chez Coinhouse.