• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Émissions de radiations excessives : 17 smartphones pointés du doigt

Émissions de radiations excessives : 17 smartphones pointés du doigt

radiations smartphones

Une enquête récente de l’ANFR a relancé le débat sur la sécurité des téléphones portables et des smartphones en faisant un état des lieux des différents produits en vente sur le marché.

D’après les informations de l’ANFR, 17 modèles au total seraient concernés par des problèmes de radiations excessives. Si les deux géants de la téléphonie, Apple et Samsung n’y figurent pas, plusieurs marques connues s’y retrouvent malgré plusieurs rappels à l’ordre notamment pour Nokia, le géant chinois Huawei, Xiaomi, Alcatel, Archos, Echo, Hisense, Logicom, Neffos, ou encore Wiko. Pour les détenteurs de ces smartphones, une simple mise à jour logicielle suffira pour limiter son rayonnement.

La blacklist de l’ANFR

  • Alcatel Pixi 4
  • Archos Access 50
  • Echo Star Plus
  • Hisense F23
  • Huawei Honor 8
  • Logicom M Bot 60
  • Nokia 3 (TA-1032DS)
  • Nokia 5
  • Nokia 6.1 (TA-1043)
  • Wiko Tommy 2 Bouygues Telecom
  • Wiko View
  • Xiaomi Mi Mix 2S
  • Xiaomi Redmi Note 5

Qu’est-ce que le DAS ?

das téléphone
Crédits : ANFR
Une partie de l’énergie transportée par les ondes électromagnétiques est absorbée par le corps humain. Pour quantifier cet effet, la mesure de référence est le débit d’absorption spécifique (DAS) pour toutes les ondes comprises entre 100 kHz et 10 GHz. Le DAS s’exprime en Watt par kilogramme (W/kg).

Une limite variable selon les pays

En France et en Europe, la limite légale, déterminée par l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences) est de 2 W/kg, dont la moyenne se rapporte à 10 grammes de tissu. En revanche aux États-Unis c’est la FCC (Federal Communications Commission) qui est en charge de la réglementation, elle est inférieure à 1,6 W/kg pour 1 gramme de tissu.

Une appli pour mesurer le DAS

Si toutefois vous possédez un autre modèle et que vous vous posez la question, reste à télécharger l’appli Open Barres, développée par l’ANFR et disponible depuis août 2018 sous Android. Elle permet de mesurer à intervalles réguliers la puissance du signal reçue par son téléphone mobile et ainsi de contrôler le DAS de votre appareil. Cette nouvelle fonctionnalité a été demandée par les ministères de la Transition écologique et solidaire, des Solidarités et de la Santé et de l’Économie et des Finances “afin de permettre à chaque utilisateur de connaître les émissions de son modèle de téléphone mobile”.


Auteur
Richard Romano

Il n'y a pas grand-chose à dire sur Richard. Bon camarade avec des odeurs corporelles limitées à leurs plus simples expressions, Richton erre à la rédaction le plus souvent à la recherche d'un Croix Bleu, d'un Stoptou ou d'un Batna. Parfois il travaille, mais trouve toujours une bonne excuse pour ne pas rendre un article à l'heure : "Mon père était bloqué à Roquefort-la-Bédoule alors j'ai dû...", "J'ai marché dans l'eau avec mes chaussettes donc..." et notre préférée "J'avais pas Internet alors j'ai envoyé des mails". Une épée.

Tous les articles
Auteur Richard Romano