Elon Musk veut traire Twitter : 50% des employés virés et les utilisateurs à la caisse !

Depuis qu’Elon Musk est arrivé aux manettes de l’oiseau bleu, les choses changent. Le milliardaire veut faire de Twitter une entreprise rentable alors il va falloir rentrer de l’argent…et surtout éviter d’en perdre. À ce petit jeu, ce sont les employés qui sont les premiers touchés.

Un milliardaire ne devient pas milliardaire en faisant du bénévolat ou en jetant son argent par la fenêtre. En achetant Twitter pour la somme de 44 milliards de dollars, Elon Musk compte bien faire du fric. Certes, il s’agit aussi de « libérer l’oiseau bleu », mais ça ne se fera pas au détriment de la rentabilité. Premier chantier : faire payer les gens. 20$ pour la pastille bleue de certification ! Et puis non, finalement ce sera 8$ après un rapide échange avec le romancier Stephen King. Tout à 8 balles ou j’remballe ! Les avantages ? Moins de pubs, la possibilité de poster des vidéos plus longues et des tweets qui apparaîtront en priorité.

Et déjà ça chouine…

Et déjà ça coince chez les défenseurs de la vertu : « Ouin, si n’importe qui peut acheter sa pastille de certification, cela pose un problème de crédibilité de l’information ». Ha parce que la censure décidée dans un bureau par 4 personnes c’était bien peut-être ? Demandez aussi à tous ceux qui, parce qu’ils avaient eu l’audace de travailler pour un média « non approuvé », ont été marqués du sceau de l’infamie : « Média affilié à un État ».

Encore une fois, la liberté d’expression n’est pas à sens unique. Nous avons d’ailleurs hâte que Musk supprime ces aberrations.

Le Pape en PLS

Nous avons bien aimé la blague du chef du service tech chez BFMTV qui explique que le pape va faire la tête quand il devra payer 8$ pour sa pastille bleue. Bon apparemment le Pontifex Maximus devrait avoir une dérogation, tout comme les comptes institutionnels. Toujours aussi amusant, mais cette fois malgré lui, Monsieur Grably explique que Musk ne sait pas du tout où il va lorsqu’il répond à un twittos qui souligne que passer de 20$ à 8$ en un tweet ce n’est pas très fort en négociation. C’est vrai qu’un mec qui envoie des fusées dans l’espace et les faits atterrir droit comme un i sur une surface équivalente à celle d’une cuisine Mobalpa à l’habitude de gouverner à l’aveugle… Attention, nous ne sommes pas du tout des fans inconditionnels de Musk, mais il est amusant de voir Internet en ébullition pour si peu.

twitter
On a pris une capture d’écran et on pose ça là…

Direction Pôle Emploi

Selon plusieurs sources, Musk fait aussi le ménage dans la masse salariale et là, c’est l’hécatombe : un employé sur deux se retrouve sans emploi. Encore une fois, les forces du bien s’insurgent contre tant de « violence ». Se retrouver au chômage parce que son emploi est jugé dispensable, cela arrive tout le temps et partout dans le monde. Elon Musk est capitaliste. Qui l’eût cru ?

Les défenseurs de « l’ancien Twitter » se réjouissent quand même : depuis que Musk est dans la place, le nombre d’utilisateurs a chuté. Selon Bot Sentinel, ce sont 877 000 twittos qui se sont fait la malle entre le 27 octobre et le 1er novembre. Sur plus de 230 millions millions de comptes, cela ne pèse pas lourd, mais nous sommes sûrs qu’ils trouveront tous un nouveau « safe space » sur GETTR ou sur Truth Social


Laisser un commentaire