News

5 raisons qui prouvent que l’écran QHD du LG G3 est inutile

Vous êtes certain que les écrans QHD sont inutiles, mais vous n'êtes pas bien sûr de savoir pourquoi ? Voici 5 raisons à ressortir en soirée, au bureau ou face aux trolls.
Le LG G3 sort demain (27 juin 2014) et il apporte, sur le papier, une nouvelle évolution pour nos smartphones : un écran Quad HD.

La question que tout le monde se pose, c’est : « pourquoi autant de pixels dans un si (petit) écran ? ». LG et Samsung (qui va sortir également un écran QHD sur une version améliorée du Galaxy S5) sont persuadés que le consommateur verra la différence et que même s’il n’est pas capable de dire exactement pourquoi il préfère une image QHD. Il aura l’impression que celle-ci est plus nette.

Mais tout cela est-il bien utile ? La réponse est non et voici pourquoi :

#1 – Vous ne verrez pas la différence

Premièrement, vous ne verrez pas la différence à l’oeil nu. Lors de la présentation mondiale du LG G3, le constructeur coréen a comparé la résolution des smartphones, à celle de l’impression papier. D’après lui, le Full HD correspond à l’impression sur le papier glacé d’un magazine, alors que la Quad HD correspond plutôt aux impressions de meilleure qualité sur les livres d’art. D’accord, mais la beauté des images d’un livre d’art tient aussi dans la qualité du papier.

À moins que vous ne soyez designer ou photographe professionnel avec un œil avisé, vous ne verrez pas la différence au-delà de 300 ppp. L’écran QHD du LG G3 en affiche 538…

écran QHD du LG G3
Difficile de faire la différence entre un écran Full HD et QHD lorsqu'on l'a sous les yeux.

#2 – Vos bras mesurent plus de 20 cm

C’est Steve Jobs qui avait parlé le premier de cette limite de 300 ppp. Il avait d’ailleurs précisé que cette densité de pixels sur un écran était optimale, si l’utilisateur se trouvait à environ 30 centimètres de son appareil. Bien sûr, avec un écran de salon, vous vous trouvez plus loin, ce qui explique que les constructeurs n’aient pas encore généralisé les écrans QHD et UHD (4k) sur les téléviseurs.

Les mêmes constructeurs (LG et Samsung pour ne pas les citer) nous expliquent que les écrans de smartphones sont bien plus près de nos yeux que les écrans de télévision et que, par conséquent, il est plus important d’augmenter la densité de pixels. Un argument qui se tient.

Mais, qui tient réellement son smartphone à moins de 30 centimètres de son visage sans y voir flou ?

[table width= »100% » colwidth= »100|100″ colalign= »left|left »] Définition[attr style= »background-color:#60b7cd » ],Nombre de pixels[attr style= »color:white; background-color:#60b7cd; « ] 4K UHD,3840 x 2160
QHD[attr style= »background-color:#e0f7fd »],2560 x 1440[attr style= »background-color:#e0f7fd »] Full HD,1920 x 1080

HD[attr style= »background-color:#e0f7fd »],1280 x 720[attr style= »background-color:#e0f7fd »] [/table]

#3 – Vous ne parlez ni japonais, ni coréen, ni chinois

Qui dit plus grand nombre de pixels, dit plus de facilité pour dessiner précisément des idéogrammes complexes. En théorie, les kanjis japonais, hanjas coréens et autres caractères chinois seront donc plus nets lorsqu’ils seront écrits en petit. Un argument de poids, mais peut-être pas pour le marché français.

écran QHD du LG G3
Avant et après l'écran QHD du LG G3... On est bien avancé !

#4 – Compromis technique sur le contraste

Pour réussir à intégrer un écran QHD IPS à son téléphone phare, LG a du faire de nombreux compromis. Un véritable défi technologique, de l’aveu même du constructeur. Le plus gros challenge a consisté à optimiser le contraste. En effet, le contraste du LG G2 est meilleur que celui de l’écran QHD du LG G3. La raison est (presque) simple. Le constructeur coréen a donc dû diminuer l’intensité du rétroéclairage de sa dalle afin d’optimiser la consommation électrique de l’appareil. Car un écran aussi grand avec autant de pixels ne pouvait être qu’un gouffre à énergie. Or l’appareil semble être doté d’une bonne autonomie comparativement à la concurrence. Il a donc fallu trouver une parade et c’est le contraste qui en pâtit.

écran QHD du LG G3
Une image promotionnelle un peu trafiquée et un tacle à Samsung au passage... Saurez-vous le déceler ?

#5 – L’écran IPS pas optimisé pour la vidéo, mais pour le Web

C’est ce qu’on appelle un paradoxe. Historiquement, même si c’est de moins en moins vrai, les écrans Amoled (Samsung) sont plus performants sur la profondeur des noirs et pour restituer des couleurs plus chaudes. L’écran IPS, lui, est plus performant sur les couleurs claires et éclatantes. Or, selon LG, c’est un avantage. Les utilisateurs se servent de leur smartphone avant tout pour surfer sur le Web et non pour regarder des vidéos. La technologie IPS consomme moins d’énergie lors de l’affichage des pages Web qui sont la plupart du temps claires. C’est un gain considérable en autonomie. Oui, mais. S’il s’agit vraiment d’un compromis qui a été fait pour gagner en autonomie et que LG se rend compte que les smartphones servent avant tout à aller sur le Web plutôt qu’à regarder des vidéos, pourquoi offrir un écran QHD dont la principale utilité est… de regarder de belles vidéos ?

écran QHD du LG G3
Une belle prouesse de mettre tous ces sous-pixels sur un si petit écran... mais cela implique quelques compromis
Etiquettes