Decryptage News

Donald Trump prêt à signer un décret anti-Huawei ?

huawei
Les relations entre le constructeur et le gouvernement US étaient déjà tendues. Et ce nouveau décret ne risque pas d'améliorer la situation.

On ne peut pas réellement parler d’histoire d’amour entre les Etats-Unis et Huawei. C’est même plutôt le contraire. Pour preuve la firme avait même prévu de développer un OS maison en cas de problème avec le gouvernement américain et Google. Le constructeur chinois se préparait à l’éventualité de ne plus avoir le droit d’utiliser Android pour ses smartphones.

Cette semaine, Donald Trump prévoit de signer un décret qui tend à bannir Huawei du pays.

Un décret en réponse aux soupçons d’espionnage

Alors, il faut nuancer. Ce décret ne nomme pas directement Huawei évidemment, tout comme les autres entreprises potentiellement concernées. Selon l’agence Reuters, ce projet juridique serait en cours d’élaboration depuis mai 2018, et sa validation et sa mise en exécution a été repoussée à maintes reprises.

Quels seront les effets de ce décret ? Concrètement, les entreprises américaines n’auront plus le droit d’utiliser de matériel de télécommunications de Huawei. Pourquoi cela ? Le gouvernement US est persuadé que l’entreprise chinoise serait coupable d’espionnage industriel, et représenterait donc un risque pour la sécurité nationale. L’administration Trump base l’utilisation de ce décret d’après la loi sur les pouvoirs économiques internationaux d’urgence, qui autorise le président des Etats-Unis à réglementer le commerce (de manière drastique) si la situation l’exige (danger potentiel pour les intérêts de la nation).

Pour rappel, les USA n’en sont pas à leur première attaque contre Huawei. Le gouvernement US a porté plainte officiellement contre le second constructeur mondial. Les Etats-Unis ont exigé du Canada de procéder à l’arrestation de Meng Wanzhou, la directrice financière du groupe. Elle y est incarcérée depuis décembre 2018, et lutte pour éviter une extradition vers les USA, où elle pourrait écoper d’une lourde peine de prison.

Comme vous le savez, les relations sont houleuses entre la Chine et les Etats-Unis, à l’heure où Trump veut faire voter une hausse des taxes sur l’importation des produits chinois. L’Empire du Milieu a immédiatement exprimé tout son soutien à Huawei et exige par ailleurs la libération sans délai de Meng Wanzhou.