Disney accusé de racisme… par Disney. Les enfants trinquent.

Depuis quelques jours, il n’est plus possible d’accéder à certains « Classiques d’animation Disney » depuis un compte enfant sur Disney+. Pour profiter de La Belle et le Clochard, Dumbo, Peter Pan ou Aladdin, il faut le faire depuis un compte « adulte » et lire un avertissement sur les « représentations datées » et les « stéréotypes » avant le visionnage. Même si on peut saluer la volonté de Disney de ne pas censurer ses œuvres, le remède n’est-il pas un peu disproportionné ?

Après avoir mis un avertissement au début de certains films d’animation, Disney va plus loin et retire carrément la possibilité de voir ces mêmes dessins animés avec un profil « enfant ». Pour ce qui est des adultes, il faudra absolument lire le message d’une dizaine de secondes suivant :

«Ce programme comprend des représentations datées et/ou un traitement négatif des personnes ou des cultures. Ces stéréotypes étaient déplacés à l’époque et le sont encore aujourd’hui. Plutôt que de supprimer ce contenu, nous tenons à reconnaître son influence néfaste afin de ne pas répéter les mêmes erreurs, d’engager le dialogue et de bâtir un avenir plus inclusif, tous ensemble. Disney s’engage à créer des histoires sur des thèmes inspirants et ambitieux qui reflètent la formidable diversité et la richesse culturelle et humaine à travers le monde».

Bref : « on ne va pas se censurer parce qu’on préfère garder une trace de nos erreurs, mais on préfère prévenir ». Ce n’est pas une mauvaise posture à notre avis. La censure n’est jamais la solution.

avertissement disney
Le message apparaît sur le descriptif, puis en plein écran avant le début…

Les films concernés et pourquoi

Mais quels sont les films concernés et pourquoi faut-il absolument les retirer de la vue des enfants ?

– Dans La Belle et le Clochard c’est la scène des chats siamois qui est concernée : méchants, fourbes, avec un accent que n’aurait pas renié Michel Leeb.

– Dans Les Aristochats, c’est le joueur de jazz asiatique qui joue du piano avec des baguettes (ce serait étonnant que ce soit les oies anglaises un peu précieuses ou leur oncle Waldo alcoolique).

– Dans Dumbo c’est un peu plus « américano-américain » puisque si dans la VO, les volatiles ont un accent afro-américain, c’est imperceptible dans la VF. Autre problème, le chef des oiseaux, Jim Crow, est l’homonyme d’une caricature raciste et d’une série de lois ségrégationnistes.

– Dans Peter Pan, la représentation des Amérindiens est très caricaturale. Encore une fois, il s’agit plus d’un problème américano-américain puisque chez nous, ce cliché n’est pas perçu comme raciste.

– Dans Le Livre de la Jungle, c’est King Louie le singe paresseux avec sa caricature d’accent afro-américain

On parle pour l’instant de films sortis entre 1941 et 1970. Bien sûr, les moeurs ont changé, et Twitter est infecté d’hystériques aux cheveux bleus de 55 kg qui « cancellent » les « boomers » et les « fachos », mais il y a pire…

– Dans Aladdin (sorti en 1992), c’est un mystère… Le narrateur avec un accent « arabe » qui veut vendre de la pacotille au spectateur au début du film ?

– Dans Toy Story 2 (1995 !), il s’agit d’une histoire de sexisme. Dans les scènes d’après crédit où l’on voit Stinky Pete caresser la main d’une Barbie en lui disant «Vous savez, je suis sûr que je peux vous avoir un rôle dans Toy Story 3». Retirée de la réédition en Blu-ray, cette scène est apparemment présente sur Disney+…mais avec un compte adulte.

avertissement disney
Bon, c’est vrai que c’est moche… Mais les enfants vont-ils faire le rapprochement avec cette caricature du XIXe siècle ?

Est-ce bien nécessaire tout ça ?

Mais la question c’est « les enfants se rendent-il vraiment compte des stéréotypes qui sont véhiculés ? ». Je ne pense pas. Pour eux, les deux chats siamois sont tout simplement « les méchants » et il est très peu probable qu’ils les associent à des Asiatiques (le Siam est l’ancien nom de la Thaïlande). Quant aux clichés sur les Afro-Américains ou les Amérindiens, ils sont tout simplement hors sujet chez nous : nous n’avons pas d’Indiens d’Amérique chez nous (et nous n’avons pas à faire repentance, car nous ne les avons pas massacrés) et les stéréotypes sur les noirs ne sont pas les mêmes. Et que dire de la blague dans Toy Story 2 qui a été retirée suite à #MeToo… On peut la trouver déplacée, mais pensez-vous vraiment que les enfants vont comprendre l’allusion ?

avertissement disney
Elle est bien bonne celle-là !

Pour ceux qui n’aurait pas suivi, Disney Plus est une chaîne qui permet de regarder le meilleur des univers Disney, Marvel, Pixar, Star Wars, des programmes de la Fox (The Simpsons) ou les documentaires de National Geographic. Disponible à seulement 6,99 €/mois (ou 69,99 €/an), cette chaîne sera rejointe par la plate-forme Star le 23 février 2021. Sur cette dernière, vous retrouverez des contenus plus «matures» comme la série des films Die Hard, Alien VS Predator, Deadpool, Family Guy, etc. Jusqu’en juillet, il suffira d’être abonné à Disney+ pour en profiter gratuitement alors c’est le moment d’en profiter…