Digital ID Wallet : le pass sanitaire de demain contrôlera votre vie entière

Des signaux convergents laissent entendre que nous aurons bientôt dans nos téléphones des pass sans lesquels nous ne pourrons plus vivre. Dystopie ? Complotisme ? Cauchemar totalitaire ? C’est vous qui voyez.

Avant que l’épidémie de Covid-19 ne mette le monde au ralenti depuis maintenant presque deux ans, personne n’aurait pensé un jour qu’il faille justifier de quoi que ce soit son envie de se distraire de certaines façons. Pourtant, à l’heure actuelle, si vous souhaitez aller au cinéma, faire du sport en club ou simplement aller au restaurant, il faut montrer patte blanche sous la forme de votre pass sanitaire. Sans lui, les portes restent closes. Une situation qui, comme l’a plusieurs fois affirmé le gouvernement, devrait s’arrêter le jour où le virus sera sous contrôle. Il y a pourtant dans la manière de faire comme un sentiment de premier pas vers une possible généralisation de ce système, avec comme étincelle, le concept du Digital ID Wallet ou portefeuille d’identité numérique.

Wallet it be !

Il y a quelques mois, Thales a en effet présenté dans une vidéo une de ses dernières innovations portant le sympathique nom de Digital ID Wallet.

Dans cette dernière, on partage le quotidien de Lucie, jeune femme de son temps qui semble ne rien pouvoir faire sans son téléphone. On nous explique alors que partout où elle va, ce portefeuille d’identité numérique va lui simplifier la vie en fonctionnant comme une sorte de pass sanitaire aux pouvoirs étendus. Dans le monde de Lucie, chacune de ses actions lui demande de justifier son identité et elle le fait en scannant son visage dans l’application. Ceci fait, un QR code est généré et lui permet alors de la faire. Elle peut donc le montrer quand elle passe un examen, consulte un médecin, prend un taxi, loue une voiture ou rentre dans un bar pour justifier son âge.

Thalès nous explique que tout ceci « offre aux citoyens un contrôle total sur leurs données personnelles, avec la liberté de décider quelles informations ils partagent, quand et avec qui ils souhaitent les partager ». Ce qui est en soit plutôt vrai avec les QR codes qu’elle montre. Mais pour que cela soit possible, il faut bien qu’elle partage au départ ces mêmes informations avec Thalès et donc avec ceux qui peuvent faire appel à ce service, comme le gouvernement. La dérive n’est donc pas loin.

En un seul clic !

Une des originalités de ce Digital ID Wallet si pratique est en effet que l’on peut désactiver à distance certaines options contenues dans l’application. Au hasard, des moyens de paiement, un permis de conduire, une couverture sociale et tout autre droit ayant un lien avec le gouvernement qui pourrait donc, en un petit clic et en temps réel, vous l’octroyer ou vous le suspendre. Tout ça ressemble de très prêt à un épisode de Black Mirror ou, plus proche de nous (et plus réel), à la Chine et son crédit social toujours en phase de test mais bien parti pour être mis sous peu en circulation. « Impossible chez nous ! » aurez-vous certainement envie de crier en lisant ces lignes. Pourtant, sans un bruit, c’est ce qui semble se profiler dans toute l’Europe. En juin 2021, la Commission européenne a en effet acté la création, pour tous les Européens, d’un Digital Identity Wallet. Le nom ne vous rappelle rien ? Oui, vous aussi vous devez trouver ça troublant. On a beaucoup de mal à croire à un hasard, sachant que la nouvelle a été annoncée par le commissaire au Marché intérieur Thierry Breton, ex-PDG du groupe ATOS. Une entreprise qui a justement fusionné en mai 2021 avec Thalès pour donner naissance à Athea, qui se décrit elle-même comme « la solution européenne à un Big Data souverain ». Encore un hasard, pensez-vous ? Même les plus naïfs d’entre nous auront du mal à y croire.

Et si vous pensez qu’il suffirait de jeter votre téléphone pour vous en sortir, sachez que la société suédoise DSruptive Subdermals a réussi à développer une micro-puce à glisser sous la peau de votre main qui peut contenir votre pass sanitaire. Une petite opération plus tard et vous serez enfin en règle. Dans un monde où la liberté existera encore ? Pas sûr.


Laisser un commentaire