Deepfakes : La fin des faux avec FakeCatcher ?

Dans le monde de la désinformation, les deepfakes se classent en haut des outils les plus puissants. Intel vient de l’annoncer, une IA dernière génération va pouvoir détecter les images falsifiées.

L’Intelligence artificielle pour contrer les IA

Un grand nombre de majors de la tech se sont lancées dans le déploiement de solutions pour contrer les deepfakes depuis quelques années. Alphabet, maison mère de Google, ainsi que Facebook en partenariat avec l’Université du Michigan, a dévoilé il y a quelques mois leurs outils. Microsoft, plus récemment, a déployé son Video Authenticator en septembre. Au tour donc d’Intel de proposer son propre outil. Annoncé le 14 novembre dans un communiqué, FakeCatcher aurait la possibilité de détecter une vidéo trafiquée en temps réel. L’objectif annoncé est de proposer les résultats en quelques millisecondes.

Si cette efficacité se confirme, il s’agit d’un outil de pointe. En effet, une fois un contenu diffusé, toute rectification a posteriori sera moins visible que la fake news elle-même. Conçue par deux chercheurs en intelligence artificielle, Ilke Demir et Umur Ciftci, cette solution revendique un taux de détection de 96%. Elle repose sur 72 flux de détection simultanés, principalement l’analyse du flux sanguin sur le visage, pour différencier le vrai du faux.

La crainte du Deepfake

L’origine des deepfakes remonte à 2014 et à l’invention du G.A.N par le chercheur Ian Goodfellow. Cette solution algorithmique repose sur un entraînement constant des réseaux neuronaux à détecter et camoufler les fausses images. Depuis 2017, internet s’est saisi de la technologie en composant des vidéos deepfakes en cascade. En 2018, on en comptabilise 8 000, puis près de 15 000 l’année suivante. Depuis, les contenus falsifiés pullulent, touchant parfois à des domaines risqués. Obama a ainsi été mis en scène, de même que Poutine ou encore l’opposant russe Alexeï Navalny.

Face à la montée en puissance de cette source de désinformation, les dépenses des entreprises et des institutions sont en croissance. La cybersécurité va ainsi représenter un marché estimé à 118 milliards de dollars en 2023. Avec de tels chiffres, on comprend mieux la volonté des géants de la tech à proposer en premier les solutions les plus efficaces. Reste à voir si les technologies malicieuses vont réussir à s’adapter plus rapidement que leurs contre-mesures.

deep fake
Les deepfakes sont de plus en plus sophistiqués et peuvent très facilement tromper le public…