News

Décryptage : Crowdfunding, financez des idées prometteuses

Quand leurs créateurs n'ont pas assez de fonds et ne veulent pas emprunter à la banque, ils se tournent souvent vers le crowdfunding, la méthode de financement participatif qui soutient les bonnes idées. Zoom sur trois projets qu'on aimerait bien voir se concrétiser.
Le principe du crowdfunding est très simple. Vous proposez votre projet sur un site de votre choix, en définissant une somme à atteindre et une date limite. N’importe qui peut ensuite donner autant d’argent qu’il le souhaite. Le créateur établit aussi un système de récompense par palier. Exemple : donnez entre 5 € et 10 € pour recevoir un autocollant, et 2 000 € ou plus pour un dîner aux chandelles avec l’équipe.

Vous faites en réalité une promesse de don. Si la somme n’est pas atteinte avant la date limite, rien ne sera prélevé. Sinon, les sommes sont encaissées à cette même échéance. Une mise en garde s’impose cependant : vous n’avez aucune garantie que l’argent sera bien utilisé pour réaliser le projet ou que toutes les promesses annoncées seront tenues. Les sites de crowdfunding précisent bien qu’ils ne pourront en aucun cas en être tenus responsables.

Le crowdfunding est donc un système risqué, mais foisonnant de bonnes idées. En voici trois qui semblent prometteuses.

Bluebee : La localisation Communautaire

Vous perdez vos clés ? Vous ne retrouvez plus votre téléphone au moment de sortir de chez vous ? BlueBee est une balise de localisation d’objets communautaire. En forme de petite K7 audio, l’équipe annonce qu’elle peut tenir un an avec une seule charge via micro-USB. Si la balise est attachée à vos clés par exemple, lancez l’application sur votre smartphone et un radar vous indiquera leur position jusqu’à 50 mètres. La balise possède un bouton qui fera sonner votre mobile, même en mode silencieux, et servira aussi de télécommande pour déclencher la prise d’une photo à distance. L’aspect communautaire vient du Blue Crowd Search : si un utilisateur de BlueBee passe dans un rayon de 50 mètres autour de votre bien égaré, vous serez automatiquement notifié de la localisation de ce dernier.

À suivre ici.

Est-ce que ça peut marcher ?

Pour que le système fonctionne, il faut bien sûr une communauté suffisamment importante. En se basant sur un rayon de détection de 50 mètres autour d’un utilisateur, cela représente une surface de 7 850 m² (environ la taille d’un terrain de football). Selon l’équipe, avec 3 000 utilisateurs dans Paris, un objet aurait 80 % de chance d’être localisé le jour même. Pour une ville comme la capitale, cela reste raisonnable. Mais dès que l’on s’éloignera un peu des centres urbains, la localisation communautaire risque de devenir compliquée, voire impossible. Dans tous les cas, BlueBee pourra toujours vous servir de balise GPS pour un objet de votre choix.

L’équipe prévoit un prix de lancement d’une vingtaine d’euros. L’abonnement au système Blue Crowd Search coûtera un euro par mois, mais les premiers acheteurs en bénéficieront gratuitement.

Casetop : Votre mobile devient un laptop

Nos smartphones sont parfois plus puissants que des ordinateurs portables. Pourquoi ne pas aller au bout de ce constat ? Pour ça, l’équipe Livi Design propose Casetop, un dock (clavier plus écran) sur lequel vous pouvez brancher votre téléphone Android, mais aussi iOS et BlackBerry. Ce que vous faites sur le mobile, qui sert de trackpad, est retranscrit sur l’écran 11,1 pouces, en 720p.

Les créateurs promettent une durée de vie de 10 ans (!), ainsi qu’une autonomie d’au moins 30 heures. Le Casetop sert donc aussi de batterie de secours, et améliore le visionnage de vidéos. Le traitement de texte sur smartphone sera également plus agréable.

L’engin embarque un port HDMI ainsi qu’un USB pour charger un autre appareil en même temps. Son prix : 250 dollars, avec de grandes possibilités d’évolution.

À suivre ici.

Wise Tivi : Quand la télé devient Smart

Un concurrent sérieux pour la Ouya, console de jeux Android financée via Kickstarter. WISE TIVI ressemble à une clé USB. Branchez-la sur le port HDMI ou RGB de n’importe quelle télévision pour avoir accès au Google Play Store et une interface Android 4.1.1. Tout tient dans l’appareil : processeur double-cœur 1,6 GHz, 1 Go de RAM, puce Wi-Fi, Bluetooth 4.0 pour connecter une manette de jeu par exemple, ou encore port USB et micro-USB !

WISE TIVI, c’est ni plus ni moins qu’Android sur votre TV. Et les applications qui vont avec surtout. Jeux, streaming audio et vidéo… L’équipe promet la full HD (1920×1080 pixels) et une navigation internet rapide.

Le prix devrait tourner autour des 100 dollars, soit un peu moins que la console Ouya.

À suivre ici.

Etiquettes