Decryptage News

Déclaration d’impôt retardée : une attaque de l’étranger ?

Attaque DDoS impot
Information exclusive de France Info, le plantage du site des impôts dans la nuit du 3 au 4 juin n'est pas du à une simple panne... Mais bien à une cyber-attaque.

Peut-être était-ce votre cas, des centaines de milliers de personnes n’ont pas pu déclarer leurs revenus sur le site Impôts.gouv.fr. La raison ? Un bug survenu sur la plateforme dans la nuit du 3 au 4 juin. Une panne majeure, au premier abord, qui a contraint le ministère des Finances d’accorder un délai de 48 heures aux administrés, pour déclarer comme il se doit.

Sauf que d’après nos confrères de France Info, ce shutdown ne serait pas le produit d’une panne banale. Comme le veut la procédure, deux enquêtes ont été ouvertes pour comprendre les raisons de ce crash. Car voyez-vous, tout laisse penser à une cyber-attaque. Le site Impots.Gouv.fr n’a pas supporté les trois millions de connexions en 30 minutes ! Il s’est donc fermé automatiquement pour éviter toute faille de sécurité, et tout vol de données potentielles.

Des airs d’attaque DDos non ?

Avec un tel afflux massif de connexions sur une durée si limitée, il y a fort à parier que les hackers ont tenté une bonne vieille attaque de type déni de service distribué (DDoS). Pour les non-initiés,  cette méthode consiste à utiliser un botnet pour envoyer en très, très, grand nombre des requêtes à un serveur. L’objectif est de le submerger de demandes, jusqu’à ce qu’il soit incapable d’en traiter une. Et voilà, vous obtenez la fermeture d’un site.

D’après France Info, des adresses IP suspectes domiciliées à l’étranger ont été repérées parmi ces trois millions de connexions.

Nous n’avons pas plus d’informations pour l’instant. Les deux enquêtes sont entre les mains du ministère des Finances, et de l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information (ANSSI).