Cyberharcèlement : pourquoi utiliser un logiciel espion sur smartphone ?

Il est interdit d’utiliser un logiciel espion sur un appareil téléphonique sans le consentement de la personne visée si elle est majeure. Pourtant, ce type de logiciel se popularise de plus en plus. Le but de la manoeuvre ? Surveiller ses enfants, mais aussi éviter le cyberharcèlement…

Les applis et logiciels de contrôle parental sont un peu limités. Pour une surveillance maximale, les solutions de surveillance se sont démocratisées. Rien de tel qu’un logiciel espion Android sans accès physique à installer sur un smartphone pour dormir la nuit. Spyzie, mSpy, SpyFone : autant d’application qui permettent de géolocaliser votre enfant, de suivre ses conversations, de voir quelles applications il a installées, quel site il consulte, à qui il parle, de voir les photo et vidéo qui reçoit et envoi, etc. Cela peut paraître très intrusif, mais vous n’êtes pas obligé d’utiliser toutes ces fonctionnalités.

cyberharcèlement
Depuis un navigateur Internet, vous avez accès à toutes les informations contenues dans le smartphone…

Des fonctionnalités avancées

Si vos avez un enfant qui passe son temps dehors ou qui doit être au sport mas qui a de mauvaises fréquentations, vous pouvez savoir s’il vous dit la vérité. Si vous voyez qu’il ou elle consulte des sites sur la dépression ou le suicide, vus aimeriez aussi le savoir. Idem si il/elle reçoit des messages moqueurs ou insultants. Le cyberharcèlement n’est pas à prendre à la légère. Pour toutes ces raisons, et dans le cas où le dialogue est difficile, une application de surveillance semble être tout indiquée.

Le logicel mSpy par exemple est une solution complète pour la surveillance de votre enfant :

  • Consulter les messages (SMS mais aussi Messenger, WhatsApp, Snapchat, etc.)
  • Voir les photos/vidéos contenues dans l’appareil
  • Consulter l’historique des personnes appelées
  • Voir les contacts
  • Géolocaliser l’appareil
  • Enregistrer toutes les frappes (recherche Internet, e-mail, etc.)
surveillance smartphone
La géolocation de l’appareil est possible tout comme la possibilité de faire du “geofencing” (être prévenu en cas de déplacement hors d’une limite établie)

Des offres sur abonnement

Comment réaliser un tel tour de force ? Il suffit de faire une petite manipulation sur l’appareil. L’application restera masquée. Libre à vous de dire à votre enfant qu’il est surveillé ou pas. Après ses 18 ans, c’est illégal, même s’il habite chez vous. S’il change son appareil ou s’il le réinitialise complètement, vous serez prévenu que le lien a été rompu. Mais comme l’appli fonctionne sur abonnement (comme la plupart des concurrents), vous n’aurez pas à payer deux fois. Notez que mSpy propose un forfait famille pour gérer les appareils de 3 enfants.