Cryptomonnaie : et si la vraie star c’était l’Ethereum ?

Avec un cours qui a récemment dépassé les 2000 $, l’Ethereum devient de plus en plus attractif. Et l’arrivée prochaine de l’Ethereum 2.0 ne risque pas de changer la donne.

Comme vous le savez, le Bitcoin connaît une croissance exceptionnelle depuis quelques mois, avec un cours qui a dépassé la barre des 60 000 dollars récemment. Seulement, la reine des cryptomonnaies n’est pas la seule qui explose en ce moment. L’Ethereum ou ETH est également en très grande forme, et se place toujours comme la seconde cryptomonnaie en termes de valorisation : 230 milliards de dollars (contre 1000 dollars pour le BTC).

Et en ce début d’avril 2021, la devise virtuelle créée par Vitalik Buterin vient de dépasser à nouveau la barre symbolique des 2000 $, atteignant de fait son ATH (All Time High), son plus haut cours jamais enregistré. En un an, l’Ethereum a donc connu une croissance record de 190 % ! Comme pour le Bitcoin, la bonne forme de l’ETH est due aux déclarations récentes de plusieurs entreprises. PayPal a par exemple annoncé que les utilisateurs américains pouvaient désormais payer en Bitcoin, en Ethereum ou encore en Bitcoin Cash sur des millions de boutiques en ligne.

Et ce 5 avril 2021, Visa a annoncé qu’il était possible de payer directement via son réseau en USD Coin, un « stablecoin » adossé au dollars américain et dérivée de la blockchain ETH. Une annonce qui a grandement participé à l’explosion du cours de l’Ethereum. Mark Cuban, milliardaire et mania des cryptomonnaies, a récemment déclaré que l’Ethereum est « ce qui se rapproche le plus de la monnaie ». 

À lire également : Cryptomonnaies – Où et comment acheter de l’Ethereum en toute sécurité ?

Ethereum 2.0 : la prochaine étape qui risque de faire mal au Bitcoin

La question qui se pose alors est la suivante : jusqu’où compte aller l’Ethereum ? D’après plusieurs spécialistes, l’ETH pourrait bien ravir le trône au Bitcoin et devenir la première cryptomonnaie au monde avec l’arrivée d’Ethereum 2.0 Serenity. Il s’agit du grand chantier destiné à moderniser le protocole d’Ethereum. Ce vaste projet, lancé en décembre 2020, se divise en trois phases distinctes : beacon chain, shard chains et eWASM.

La première phase a débuté ce 1er décembre 2020. Elle est dédiée à la transition entre le proof of work (pour preuve de travail), cette méthode de validation des blocs de transaction qui s’appuie sur la puissance de calcul de machine, au proof of stake (pour preuve d’enjeu). Ici, on valide les blocs de transaction en prouvant que l’on est propriétaire d’un certain montant d’ETH.

Ethereum

Dans la seconde phase, les « shard chains » vont rendre le réseau plus « scalable », comprenez que le réseau Ethereum va augmenter sa capacité à s’adapter à la forte demande, sans diminuer ses performances. À l’heure actuelle, le nombre de transactions sur le réseau ETH est limité entre 7 et 15 par seconde. Grâce au sharding, on divise les données pour accélérer le traitement, et par extension, on multiplie le nombre de transactions possibles.

Viendra ensuite la dernière phase : l’EWASM pour Ethereum Web Assembly. Cette ultime étape consiste au remplacement du moteur d’exécution du réseau Ethereum, le système en charge de l’exécution des contrats intelligents, les fameux Smart Contract. Avec ce nouveau moteur d’exécution, les performances générales du réseau seront améliorées et les développeurs pourront utiliser plus de langages informatiques pour la création de Smart Contract. « Je pense qu’avec le passage à ETH 2.0 et au proof of stake, Ethereum peut en fait potentiellement être plus sûr que Bitcoin. Quant à la valeur de l’ETH, elle ne suivra pas nécessairement la tendance actuelle du BTC. Au contraire même », assure Ryan Watkins, analyste senior pour Messari, une firme spécialisée dans les cryptomonnaies. Bref l’Ethereum se modernise et devrait logiquement prendre encore de la valeur.

Où acheter de l’Ethereum en toute sécurité ?

Si vous avez envie d’acheter cette «crypto» prometteuse avant qu’elle n’explose et vous laisse des regrets, nous ne pouvons que conseiller Coinhouse. Cette société est le premier acteur enregistré français auprès de l’Autorité des Marchés Financiers. Achetez et vendez le plus simplement du monde via une interface simple comme « bonjour ». Coinhouse permet aussi de stocker gratuitement vos investissements sur sa plate-forme sécurisée, même si nous vous conseillons d’investir dans un portefeuille matériel comme le Ledger Nano S qui ne coûte que 60 €.

Source : Capital