Decryptage News

Cryptomonnaie : Donald Trump n’est pas très fan et le fait savoir

Trump Crytomonnaie
Facebook n'a qu'à bien se tenir. Selon Donald Trump, la cryptomonnaie Libra est vouée à l'échec.

Comme à son habitude, le leader du monde libre s’est exprimé sur compte Twitter. Il n’était pas question de murs au Mexique, ni de l’équipe féminine de foot américaine, mais de cryptomonnaie cette-fois ci. Et vous savez quoi ? M. Donald Trump n’aime pas beaucoup ça ! Et il le fait savoir à travers une palanquée de messages.

« Basée sur de l’air »

Le président américain ne porte pas un regard bienveillant sur Libra, la nouvelle cryptomonnaie mise en place par Facebook. La date de déploiement est toujours fixée pour l’année 2020, et les auditions du Congrès américain à ce sujet devraient normalement débuter dès la semaine prochaine.

En attendant le début des discussions, Donald Trump clame haut et fort sur Twitter sa méfiance pour les crytomonnaies en générale, qui ne seraient pas « de la monnaie, et dont la valeur est hautement volatile et se base sur des courants d’air ».  Bien entendu, Libra en prend également pour son grade, condamnée par Potus (nom de code donné par les services secrets) à un manque certain « de valeurs et de fiabilité ».

Gloire au dollar !

Tweet suivant. « Si Facebook et d’autres entreprises souhaitent devenir une banque, elles doivent rechercher une nouvelle charte bancaire, et être soumises à toutes les réglementations bancaires », assure le président. La messe est dite. Les clichés habituelles s’ensuivent : les cryptomonnaies non-régulées sont « dangereuses, peuvent faciliter les comportements hors-la-loi, comme le trafic de drogue et d’autres activités illégales ». 

Make America Great Again oblige, Donald Trump tient à rappeler qu’il n’existe qu’une seule vraie monnaie, forte, fiable, solide : le dollar américain bien sûr ! Nous vous glissons les tweets en fin d’article, ils valent le détour comme d’habitude.

En tout cas, le chemin s’annonce épineux pour Facebook et le développement de Libra. Les représentants du réseau social vont devoir travailler d’arrache-pied pour convaincre les régulateurs, tout en sachant que le pouvoir exécutif est loin, très loin de soutenir le projet. Courage.