[Crowdfunding] Les Métronautes, une appli pour mettre un peu de poésie dans le métro

Encore à l’étape du financement sur Ulule, Les Métronautes est une application qui veut mettre un peu de poésie, de fantaisie, et pourquoi pas de lien social dans le métro parisien.

[youtube id= »5MSsek9fwnY » mode= »normal » align= »center »]

Statut : Bien parti

Plate-forme : Ulule

En quoi ça consiste ?

Les Métronautes est un projet d’application mobile iOs et Android conçu pour ceux qui s’ennuient dans le métro. Son principe est à la fois simple et ingénieux : assis sur les strapontins du métro, on pourra s’amuser à dessiner (à l’aide des éléments graphiques de l’appli) la personne en face de nous, puis à inventer son histoire en lui imaginant un prénom, un métier, un hobby, un animal de compagnie et un pouvoir magique. L’application générera alors un petit texte à partir de ces événements, et ce portrait de voisin de métro sera sauvegardé afin que tout le monde puisse le voir.

Exemple d'anecdote générée automatiquement

Qui est derrière ?

Derrière Les Métronautes se trouvent trois Français : Betty Bouteiller, auteur-conceptrice multimédia dont on peut apprécier la plume à travers ses histoires pour enfant hebdomadaires, Pascaline Liard qui a déjà prouvé son talent de graphiste dans divers jeux et installations, et Jonathan Helme, développeur professionnel qui sera chargé de faire exister l’application.

...ou du moins il va le devenir!

Notre avis :

Difficile de ne pas être convaincu par la promesse des Métronautes. Si on se réjouit de peindre nos voisins de métro et de leur inventer des histoires, on est encore plus enthousiaste à l’idée de peut-être se retrouver soi-même peint dans l’appli par un inconnu, de se reconnaître, et de découvrir la vie qu’on nous a imaginé. Les Métronautes semble un excellent moyen d’ajouter un peu de poésie et de fantaisie dans nos métro tous gris, mais aussi peut-être parfois de créer du lien et de faire de sympathiques rencontres.

Pour le moment, Les Métronautes ne projette d’être déployé que dans le métro parisien. Ses créateurs annoncent vouloir l’éteindre à toutes les grandes villes françaises si la somme de 4500€ est atteinte, mais on ne peut s’empêcher de se demander comment l’appli pourrait fonctionner dans les villes n’ayant ni Wi-Fi, ni 3G/4G dans leur métro (soit la plupart d’entre elles). Un crowdfunding que nous recommandons donc essentiellement aux Parisiens.