Covid-19 : Adieu les tests dans le nez, une appli va bientôt vous dépister !

Encore plus fort qu’un test antigénique, le Covid-19 pourra bientôt être dépisté par le son de la voix grâce à une application.

L’effroyable, l’abominable, le terriiiiible Covid-19 est toujours là autour de nous, partout, et nous avons appris à vivre avec. Alors parfois, nous nous retrouvons avec un long coton-tige bien profond dans le nez pour faire des tests. Ces moments sont, il faut le dire, toujours de vraies parties de plaisir.

Face à ce constat, la science s’est penchée sur le développement de nouvelles méthodes de test. Une de celles-ci mettra à contribution nos smartphones et notre voix.

Plus utile que TousAntiCovid…

Des scientifiques ont en effet mis au point une nouvelle application de téléphone qui permet de détecter les infections au Covid-19 simplement en laissant une Intelligence Artificielle analyser la voix des patients. Selon eux, ce modèle serait même bien plus précis que les autotests antigéniques avec un résultat de 89%. Il serait de plus meilleur marché, plus rapide et plus facile à utiliser. Interrogé sur le sujet, Wafaa Aljbawi, chercheur à l’Université de Maastricht, a déclaré :

Ces résultats prometteurs suggèrent que de simples enregistrements vocaux et des algorithmes d’IA affinés peuvent potentiellement atteindre une grande précision pour déterminer quels patients sont infectés par le COVID-19.

Mais alors, comment ça marche ?

Tonton, pourquoi tu tousses ?

Pour que l’application fonctionne, elle doit être installée sur le téléphone du « testeur ». Le patient devra donner des données le concernant, comme ses antécédents médicaux ou son statut de fumeur. En suivant, on demandera à ce dernier d’enregistrer des sons de respirations. D’abord tousser trois fois, puis respirer par la bouche trois à cinq fois, puis lire une phrase trois fois. En analysant le spectrogramme des enregistrements, il sera alors possible de voir si la personne est infectée ou non par le Covid-19.

Une évolution des tests qui pourrait grandement les faciliter lors de grands rassemblements ou dans des pays où les antigéniques et autres sont encore très chers. Accessoirement, cela évitera de se faire ramoner les naseaux pour un oui ou pour un non.

On n’arrête pas le progrès !


Laisser un commentaire