• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Coronavirus : le télétravail offre des opportunités en or aux pirates

Coronavirus : le télétravail offre des opportunités en or aux pirates

Crédits : Pixabay

Avec les mesures de confinement et le recours massif au télétravail, les pirates informatiques s’en donnent à cœur joie. Les cyberattaques se sont multipliées ces dernières semaines.

Avec les mesures actuelles de confinement, de nombreux Français ont recours au télétravail. Une véritable aubaine pour les pirates informatiques, qui voient leur nombre de victimes potentielles exploser. Depuis quelques semaines, les cyberattaques se multiplient, et visent tout autant les entreprises que les particuliers.

La société Essilor a en récemment fait les frais comme l’expliquent nos confrères du journal Le Point. Les serveurs informatiques de l’entreprise ont été infectés par un ransomware, un logiciel « rançonneur ». Les hackers sont donc parvenus à bloquer et crypter des informations sensibles stockées sur les serveurs, et ont naturellement demandé une somme d’argent à Essilor en échange des clés de cryptage.

Ce maliciel, appelé Mespinoza ou Pysa, n’en est pas à son coup d’essai. C’est ce même ransomware qui avait mis à mal les systèmes informatiques de plusieurs collectivités locales du sud de la France début mars. La panne des services informatiques de Marseille et Martigues le 16 mars 2020 ? Lui aussi. Le crash des systèmes de Salon-de-Provence et d’Istres ? Même coupable.

À lire également : Télétravail : un VPN pour vous protéger et sécuriser vos données

Une menace sérieuse

En 2019 en France, 69 attaques de ce type ont été repérées par l’ANSSI, l’Agence nationale de sécurité des systèmes d’information. « Ces codes malveillants représentent actuellement la menace informatique la plus sérieuse pour les entreprises et institutions par le nombre d’attaques quotidiennes et leur impact potentiel sur la continuité d’activité », expliquait l’ANSSI dans un rapport publié le 5 février 2020.

Elle poursuit : « En dehors d’une attaque, vite circonscrite, des réseaux des hôpitaux parisiens de l’Assistance publique, nous n’avons pas eu à déplorer aucune cyberattaque majeure sur le sol national, à ce jour », affirme l’agence étatique. Sans surprise, l’institution précise néanmoins que cette vague de télétravail est du pain béni pour les pirates et qu’il est important d’adopter des gestes « d’hygiène numérique » pour se prémunir contre ces contaminations informatiques.

« Les usagers doivent donc redoubler de vigilance, en ce moment, lorsqu’ils ouvrent une pièce jointe potentiellement infectée », rappelle Luc d’Urso, président de Atempo, groupe spécialisé dans la sécurité informatique. Veuillez donc bien à ne pas ouvrir n’importe quel mail, à vérifier sa source, et ne cliquez pas sur n’importe quel lien. Cette prudence vaut aussi pour vos téléchargements.

Source : Le Point


Auteur
Kevin Dachez

À la rédaction, Kevin s'occupe des News. Il est tellement bon le bougre qu'on a essayé de nous le voler plusieurs fois. Bon, à chaque enlèvement on nous le ramène. Il faut dire que, malgré ses qualités, Kevin est adepte des dégradés sous Photoshop qui sentent bon la crise d'épilepsie et la rupture d'anévrisme...

Tous les articles
Auteur Kevin Dachez