Confinement : Houseparty, l’application pour faire des apéros à distance

Dans les pays confinés, l’application Houseparty occupe la première place des téléchargements. Le principe ? Organiser des apéros vidéo jusqu’à 8 personnes.

Le confinement n’est malheureusement pas prêt de s’arrêter et les Français s’apprêtent à rester à domicile jusqu’en fin avril/début mai minimum. Et bien entendu, il y a des choses qui nous tardent de pouvoir faire à nouveau, comme les apéros en terrasse, entre amis. En attendant, les utilisateurs des pays confinés ont trouvé un moyen de se retrouver autour d’un verre, malgré le confinement : l’application Houseparty.

Cette application permet tout simplement d’organiser des apéros vidéos par écran interposés. Houseparty connaît un succès fulgurant, avec plus de deux millions de téléchargements dans le monde la semaine dernière. Elle a été téléchargée plus de 10 millions de fois ! Comme le précise la société de statistiques SenseTower, le taux d’installation a explosé de 323 % rien que pendant le mois de mars 2020 et nous sommes bien partis pour un nouveau record.

En ce moment-même, l’application est à la première place des Top Téléchargement sur l’App Store en Belgique, aux Pays-Bas ou encore en Nouvelle-Zélande. Comme l’analysent très bien nos confrères du journal Le Figaro, le succès de l’application semble directement lié à la progression du virus dans les pays concernés par les mesures de confinement.

Les apéros anti-confinement

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : en Espagne par exemple, Housparty comptabilisait 25 installations le 1er mars, puis 40 000 le 20 mars, soit quelques jours après la mise en place des mesures de confinement. En France, même phénomène. L’application s’est très rapidement et soudainement retrouvée en tête des téléchargements vers la mi-mars, au moment du durcissement des restrictions.

Mais que propose HouseParty ? Le pari de l’application, c’est de pouvoir organiser des « fêtes à la maison » via des chats vidéo entre amis. Il est possible d’inviter jusqu’à huit personnes en même temps. Les utilisateurs peuvent passer soit via la caméra de leur smartphone, ou via leur webcam sur PC. Pour rendre ces moments plus divertissants, Houseparty propose également des petits jeux de société comme le jeu du Post-It, ou bien du Pictionnary. Application gratuite oblige, c’est ici que Houseparty se rémunère (les cartes de jeux sont payantes).

Seule ombre au tableau, les conversations vidéo de Houseparty ne sont pas chiffrées de bout en bout et peuvent être potentiellement interceptées. En outre, les conditions d’utilisation précisent que les développeurs se réservent le droit de réutiliser « les idées, inventions, concepts, techniques et savoir-faire » aperçus dans les sessions vidéo. Un conseil, n’utilisez pas Houseparty pour monter un business ou pour discuter boulot.

Source : Le Figaro


Laisser un commentaire