Coronavirus : Apple prévoit trois mois de retard pour l’iPhone 12

Apple est aussi victime du Coronavirus… L’iPhone 12 devrait compter 3 mois de retard. La crainte vient aussi de la chute du pouvoir d’achat des potentiels acheteurs : pas facile de dépenser 1000 € dans un appareil avec la crise qui s’annonce…

Sans surprise, la crise sanitaire mondiale touche tout le monde, les simples citoyens comme les multinationales riches à milliards. C’est le cas d’Apple, qui n’a pas eu d’autres choix que de bouleverser tout son calendrier face au coronavirus. Nous vous en parlions il y a quelques semaines dans nos colonnes, Apple avait déclarée être contrainte de retarder la sortie de l’iPhone 9 (SE 2020) et de l’iPhone 12 à une date indéterminée.

Quelques mois plus tard, l’iPhone SE 2020 a réussi à se frayer un chemin vers les boutiques depuis le 17 avril 2020. Mais qu’en-est-il de l’iPhone 12, le prochain flagship de la marque à la pomme ? D’après le Wall Street Journal, la chaîne de production du smartphone a été sévèrement touchée par la pandémie. La phase d’assemblage et de production de masse de l’iPhone 12 devait débuter dès cet été en Chine mais en raison des fermetures des frontières, cette phase sera remise à plus tard.

La firme de Cupertino prévoit un retard de près de trois mois concernant la commercialisation de l’iPhone 12. Seulement, la marque à la pomme a des craintes plus importantes : la crise financière à venir. Ce n’est pas une surprise, les ménages vont devoir remonter la pente, après plusieurs semaines en chômage partiel (pour les plus chanceux).

À lire également : StopCovid – Apple refuse d’utiliser le Bluetooth en permanence sur ses appareils

Après la crise sanitaire vient la crise économique

Il sera alors difficile de débourser plus de 1000 € pour acquérir le dernier smartphone de l’entreprise californienne. En prévision d’une demande moins importante que d’habitude, Apple a décidé de réduire le nombre d’iPhone 12 produits de 20%. Quoiqu’il en soit, la marque demande donc à ses clients fidèles de prendre leur mal en patience avant de mettre la main sur les iPhone 12, 12 Pro et 12 Pro Max en fin d’année 2020.

Pour rappel, Apple travaille en parallèle avec Google sur l’élaboration d’une API. Cette interface de programmation pourrait profiter à StopCovid, l’application de pistage médical du gouvernement français. Tout récemment, la CNIL (Commission nationale de l’informatique et des libertés) a donné son accord pour une future utilisation de StopCovid.

Source : GentSide