Cookie Factory : déjouez le pistage et trompez les publicités

Vous en avez marre d’être pistés par les navigateurs ? La Cookie Factory de l’UNESCO vous permet de créer des fausses pistes.

Il fut une époque où les cookies n’étaient que des biscuits. Avec l’avènement d’Internet, ils sont aussi devenus des petits pisteurs dans les navigateurs qu’il faut accepter (ou pas) à chaque fois que nous ouvrons une page lors d’une première visite. Le résultat ? Nous sommes espionnés dans notre surf quotidien et étudiés comme des souris entre chaque clic que nous avons le malheur d’effectuer. Aujourd’hui, les sites nous connaissent probablement mieux que nos parents, sauf qu’eux veulent surtout vider nos portemonnaies avec des publicités ciblées. Face à l’indigestion qui nous guette et dans un souci de protéger nos vies privées, l’UNESCO a lancé l’initiative Cookie Factory, un outil génial pour berner les pâtissiers du Net !

La jarre est pleine !

Nous laissons des traces sur Internet, certes, mais cela ne veut pas dire nécessairement que nous voulons être suivis et que nos données soient collectées par les GAFAM et autres. C’est aussi comme ça que nous pouvons finir par être manipulés par ce que les algorithmes nous proposent sur nos pages visitées. La justification de nous offrir un Internet plus à notre image pour améliorer notre expérience utilisateur, plus personne n’y croit. Le 24 novembre, l’UNESCCO a donc adopté une recommandation sur l’éthique de l’intelligence artificielle afin de « protéger et promouvoir les droits humains et la dignité humaine ».

C’est justement dans l’optique de nous faire disparaître des radars du Web qu’elle a donc développé la Cookie Factory, une invention française que l’on doit à l’agence DDB Paris et au studio Make me Pulse, qui a nécessité plus de 2 ans de travail.

Ce qu’elle permet, c’est tout simplement de remplacer vos cookies dans les navigateurs par ceux d’une autre personne qui n’existe pas le moins du monde. Votre profil s’amuse ainsi avec l’algorithme de sites comme YouTube, Facebook, Amazon et autres gourmands qui se retrouvent alors à vous proposer des choses qui n’ont rien à voir avec vous. Tout à coup, on vous croira peut-être fan de polka, de Michel Sardou et de cuisine à la vapeur. Le rêve, non ? Oui, assurément, mais comment ça marche ?

Cookie Factory settings

Rien de bien compliqué avec cette Cookie Factory puisqu’il s’agit d’une extension Chrome comme les autres que vous trouverez sur le store. Dès que vous l’aurez installée, elle changera toutes les données qui vous concernent dans le navigateur, que ce soit votre historique, vos favoris et toutes traces que vous avez pu malencontreusement laisser. Avant de faire son ménage, elle fera bien sûr une sauvegarde de vos vrais données et cookies pour vous permettre de les recharger au besoin, en un seul clic. Après vous avoir effacé, elle vous donnera le choix entre 36 profils préétablis, tous plus farfelus les uns que les autres, de l’ermite à hypocondriaque en passant par le fan de théories du complot ou la sorcière.

©Cookie Factory

Si vous vous sentez l’âme créative, vous pouvez même construire votre propre fausse identité. Vous choisissez votre genre, une fourchette d’âge et quatre centres d’intérêt parmi 66 options.

À lire également : Tuto Express en vidéo : les fonctionnalités du VPN CyberGhost

Ceci fait, deux modes vous sont alors proposés :

  • Le Full impact qui est celui par défaut et qui vous déconnecte aussi de tous vos comptes (YouTube, Gmail,…) pour une efficacité maximal de l’extension,
  • Le Low impact qui ne le fera pas.

Dès que vous recommencerez à naviguer, vous pourrez en mesurer l’impact sur les pages puisque tout sera changé. Amusez-vous à switcher entre plusieurs profils pour en vérifier les effets qui peuvent être très drôles.

Quel est l’Internet affiché sur un navigateur de sorcière ? On vous laisse découvrir par vous-même !


Laisser un commentaire