Confinement et tracking : Google et Apple travaillent ensemble pour suivre vos données

Google et Apple vont travailler ensemble pour développer le traçage numérique des personnes afin de limiter la propagation du coronavirus. Les avancées des deux entreprises intéressent particulièrement l’État français.

Parmi les solutions envisagées par l’État Français pour endiguer l’épidémie, le tracking sur smartphone est la plus polémique d’entre elles. Ce pistage médical permettrait au gouvernement de savoir exactement si les citoyens respectent bel et bien les mesures de confinement. En outre, il permettrait également de connaître la position des personnes en contact régulier avec des malades du Covid-19.

Du côté du Ministère de l’Intérieur, Christophe Castaner affirme que les Français vont soutenir « le tracking ». Rien n’est moins sûr. Seulement des problèmes techniques freinent la réalisation du projet. Ou plutôt freinaient, puisque Google et Apple comptent apporter leur aide. En effet, les deux géants du web sont en train de développer une solution commune pour pister les contacts avec des personnes atteintes du Covid-19.

« Google et Apple annoncent un effort conjoint pour permettre l’utilisation de la technologie Bluetooth dans le but d’aider les gouvernements et les agences de santé à réduire la propagation du virus, en intégrant la confidentialité et la sécurité des utilisateurs au cœur de la conception« , précisent les deux compagnies à travers un billet de blog.

Cette solution clé-en-main vise à simplifier et à accélérer le développement des différentes applications de pistage médical. Elle permettra aux smartphones Android et iOS de s’échanger des informations entre eux pour assurer le suivi des contacts humains (« contact tracing ») et alerter les autres utilisateurs (en cas de personne infectée à proximité).

À lire également : Covinfo – le site français qui regroupe toutes les infos sur le Coronavirus

StopCovid, l’application de tracking française

Cette API développée par Google et Apple intéresse grandement les autorités françaises. En effet, elle pourrait être utilisée dans StopCovid, l’application de tracking médical du gouvernement français. Pour rappel, StopCovid permettrait de pister les contacts entre les Français et serait basée sur le volontariat. Cette appli serait utile pour détecter les chaînes d’infection.

Concrètement, il sera possible de retracer le chemin d’un nouveau malade, et de voir si sa route a croisé celles d’autres personnes (et donc potentiellement les infecter). Ensuite, les utilisateurs pourront savoir s’ils ont été en contact d’une personne infectée, symptomatique ou non, et pourront donc le cas échéant se confiner ou se faire dépister.

Source : La Tribune