Comparatif VPN : NordVPN VS CyberGhost, choisir le meilleur ?

Surfer anonymement sur Internet, éviter les logiciels espions et les trackers, accéder aux sites étrangers ou censurés sans restriction, sécuriser sa connexion Internet : les raisons de faire appel à un VPN sont nombreuses. Dans cet article nous ferons un point sur les avantages des VPN et nous comparerons l’ogre NordVPN et l’outsider CyberGhost…

C’est devenu une chose presque banale. Alors que les VPN étaient réservés à une sorte « d’élite » de geeks barbus sous Linux, aux professionnels et aux entreprises, ce type de service s’est démocratisé depuis quelques années. Il ne se passe pas une semaine sans que ne fleurisse sur le Web une publicité vantant les mérites d’une solution VPN et on en voit même maintenant à la télévision.

Une barrière étanche et chiffrée

Les VPN sont une barrière précieuse à l’heure où la plupart des sites commerciaux cherchent à récupérer les données de leurs visiteurs pour les revendre à la terre entière. Pour se prémunir de cette pratique, le recours à un VPN se pose alors comme une évidence puisqu’il permet à la fois de sécuriser et d’anonymiser une connexion Internet, aussi bien via la box de la maison que depuis un point d’accès public ou une liaison en 4G ou 5G. Un VPN se pose en intermédiaire entre un appareil et des sites ou des services Internet partout dans le monde. Il se charge de permuter l’adresse IP. Ainsi plutôt que de se connecter directement à des sites, un appareil (ordinateur, smartphone ou tablette) utilisant un VPN passe par un serveur faisant office de relais. Ce n’est pas une obligation, mais dans les modèles commerciaux actuels, tout ce qui transite entre l’appareil et le serveur est chiffré de façon à ne pas pouvoir être intercepté par des pirates, des intrus, HADOPI ou même votre FAI (Free, Orange, SFR, etc.)

vpn
Un VPN agit comme un « tampon » entre Internet et votre appareil, PC, Mac ou mobile…

Ok, mais à quoi sert un VPN concrètement ?

L’anonymat

Une fois le VPN actif, aucun site ou service en ligne ne pourra savoir d’où vous vous connectez en réalité ni qui vous êtes en tentant d’identifier votre adresse IP. Comme tous les échanges s’effectuent via le serveur VPN, c’est l’IP de ce serveur qui apparaît dans les requêtes et les téléchargements, ce qui vous permet de rester « caché ». Votre véritable adresse IP n’est jamais révélée et personne ne peut connaître votre activité sur le Net, hormis le propriétaire du « serveur relais » . L’argument commercial de pratiquement tous les VPN de la place porte bien sûr là dessus : ils ne gardent aucun journal de connexion. Nous verrons que c’est encore plus vrai avec NordVPN et CyberGhost.

Votre trafic est chiffré

Tout ce qui passe passe par votre VPN et le monde extérieur est chiffré (ou crypté comme disent nos amis Canadiens). Impossible de savoir sur quel site vous allez, mais aussi ce que vous y faites. Tous les VPN utilisent un chiffrement AES 256, mais la plupart utilisent OpenVPN et IKEv2 alors que NordVPN et CyberGhost proposent aussi le nouveau WireGuard : un protocole plus récent et plus efficace.

Le contournement des géolocalisations

Avec un VPN, votre véritable adresse IP publique reste masquée en permanence. Vous pouvez endosser une autre adresse IP publique comme vous le souhaitez et faire croire que vous vous trouvez à Moscou, Osaka, Buenos Aires ou Marseille en un seul clic. Une fonction qui procure un certain avantage pour briser les blocages géographiques imposés par des sites ou des services Web. Vous pouvez ainsi accéder à du contenu qui n’est normalement pas disponible dans votre pays d’origine. C’est, par exemple, le cas de Netflix, qui ne propose pas le même catalogue de films et de séries selon l’endroit d’où l’on se connecte ou de certaines chaînes de télévision étrangères inaccessibles dans l’Hexagone.

Par ailleurs, en changeant virtuellement de pays, vous pouvez également tromper le moteur de recherche de Google puisque celui-ci bannit de ses résultats de recherche les plates-formes de streaming illégales. En se connectant depuis un autre pays, cette restriction tombe et les résultats renvoyés par Google.

Évitez les trackers des GAFAM

Puisque toutes les données que vous échangez avec un site Web passent par un serveur VPN, il devient très difficile aux régies publicitaires de vous connaître, de vous traquer, de collecter et de revendre les données que vous seriez amené à semer durant votre navigation. Il est impossible de vous localiser pour vous proposer des bons plans près de chez vous, de savoir si vous êtes passé par tel ou tel autre site Web auparavant, etc. Attention, cette protection ne vaut que si vous ne vous identifiez pas. Dès lors que vous saisissez la moindre donnée pour accéder à un compte que vous possédez sur un site ou un service (Gmail, Amazon, etc.) votre anonymat s’envole.

vpn gafam
Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft : ce sont les « GAFAM ». Un VPN vous permet de vous tenir à l’écart de la collecte de données à condition de ne pas vous connecter avec un compte…

Les 5 critères pour choisir son VPN

1 > Le débit

Vous le savez : pour assurer confidentialité et sécurité, tous les échanges entre votre appareil et le serveur relais de l’éditeur du VPN sont chiffrés. Un processus qui peut demander du temps de traitement. Impossible donc de profiter pleinement des débits maximums permis par votre connexion à Internet. Ne vous étonnez donc pas d’une perte de débit sitôt le VPN activé. À noter que NordVPN et CyberGhost indiquent dans l’interface de leur outil de connexion le taux d’utilisation en temps réel de leurs serveurs (la charge). Vous pouvez donc choisir un serveur qui enregistre moins de trafic. Se connecter à un serveur au Sri Lanka n’aidera pas à améliorer vos débits, c’est pour cela que les VPN proposent systématiquement le serveur le plus rapide disponible, généralement en France.

2 > La qualité des serveurs

Pour fonctionner, un VPN s’appuie sur des serveurs relais répartis dans le monde entier. Ce sont ces derniers qui font office de passerelle entre votre machine et le site ou service Web que vous tentez de joindre. Et plus l’éditeur dispose de serveurs, plus les chances sont grandes de profiter d’un trafic fluide. Dans le cas contraire, il risque d’y avoir embouteillage et de disposer d’une connexion faiblarde. NordVPN et CyberGhost mettent également à disposition des serveurs spécialisés dans le streaming ou le téléchargement Torrent. Avantage à CyberGhost ici puisque ce dernier propose des serveurs pour telle ou telle chaîne.

3 > Les appareils compatibles

Vous n’utilisez probablement pas que votre ordinateur pour vous connecter à Internet. Aussi, les éditeurs de VPN proposent dans leur abonnement de faire profiter plusieurs appareils d’une protection : smartphones Android ou iOS, tablettes, PC, Mac et même routeurs ou TV connectées. La quantité d’appareils que l’on peut utiliser avec un même compte peut varier de cinq à un nombre illimité. Petit avantage pour ceux qui proposent un module pour routeur : une fois celui-ci équipé, tous les appareils qui s’y connectent profitent du VPN. C’est bien sûr le cas de NordVPN et CyberGhost. Si vous ne voulez pas utiliser le VPN sur votre routeur, sachez que le premier propose jusqu’à 6 appareils en simultané et que le seconde en offre 7.

4 > Le prix

  • Tous les services de VPN adoptent le principe de l’abonnement sur un, deux ou trois ans. Le principe est le même à chaque fois : vous n’êtes pas engagé, mais vous payez l’intégralité de ce qui est dû en une fois au début (cela évite les reconductions accidentelles)
  • L’offre la plus avantageuse de NordVPN de prendre le service pour 2 ans ce qui vous fait payer 79,20 €. Cela revient donc à 2,93 €/mois. Vous avez 30 jours pour réfléchir et en ce moment vous avez 3 mois gratuits.
  • Chez CyberGhost, l’offre habituelle de 3 ans revient à payer 2 €/mois (78 € en une fois), mais vous avec 3 mois gratuits et donc 39 mois de protection. La période de rétractation est de 45 jours.
  • En ce moment CyberGhost propose un prix encore plus bas pour une période moindre. Si vous n’avez pas envie de payer pour 3 ans, vous pouvez payer 1,99 €/mois pour 1 an avec 3 mois gratuits ce qui vous fait payer 29,85 € pour 15 mois. Bon ici, l’avantage est très clairement du côté de CyberGhost et de son petit fantôme noir sur fond jaune.

5 > Le respect de vos données

Pour être tout à fait neutre, un éditeur de VPN doit appliquer une politique « no log ». Autrement dit, il ne doit conserver aucune trace de votre passage stockée dans un journal de connexion. Les éditeurs les plus sérieux mettent en avant une certification délivrée après l’audit d’un cabinet d’expertise indépendant. S’ils sont nombreux à affirmer ne rien conserver, peu d’entre eux peuvent revendiquer et présenter un audit fiable. C’est pourtant le cas de nos deux champions puisque NordVPN peut se targuer d’avoir été adoubé par PricewaterhouseCoopers AG tandis que CyberGhost a été audité par Qscert. Dans un cas comme dans l’autre, vous pouvez être sûr que ces deux VPN ne gardent rien. CyberGhost le rappelle sur une page dédiée.

Alors, CyberGhost ou NordVPN ?

NordVPN, le populaire…

NordVPN c’est le VPN n°1 et celui que les gens connaissent le plus. C’est une valeur sûre avec des serveurs solides, de bons débits, une interface conviviale et des fonctionnalités très intéressantes comme une protection contre les fuites DNS, le Kill Switch pour couper le réseau en cas de défaillance d’un relais, des serveurs dédiés pour des échanges P2P ou pour utiliser directement le protocole Tor. Il est même possible de doubler le VPN (la connexion passera par deux pays différents) ou de masquer au réseau que vous utilisez un VPN (obfuscated server). Bref c’est du solide. Il est cependant un peu plus cher que son concurrent.

… Ou CyberGhost le challenger ?

Ce que l’on apprécie particulièrement chez CyberGhost, c’est son interface limpide que ce soit sur PC ou sur mobile. Lui aussi propose le Kill Switch et un mode de liste blanche pour faire passer des programmes ou des applis en dehors du VPN, mais il ajoute aussi le Leak Monitor qui permet de vérifier que votre e-mail se retrouve dans une base de données potentiellement piratée et le Password Checker permet d’aller vérifier que vos mots de passe sont assez solides. D’emblée, on peut sélectionner des serveurs dédiés au surf sur le Web ou au streaming. CyberGhost est aussi le VPN qui propose le plus de serveurs (7200 machines dans 91 pays), mais aussi des serveurs dédiés pour le jeu en ligne, le stream et les Torrent. C’est aussi le moins cher puisqu’en choisissant CyberGhost vous avez en fait une année gratuite si on compare les deux meilleures offres (78 € pour 3 ans chez CyberGhost contre 79,20 € pour 2 ans chez NordVPN). Pour nous c’est le gagnant de ce comparatif.

À lire également sur NordVPN :

À lire également sur GyberGhost :