News

Comment les smartphones vont vous sauver la vie

Qu'on se le dise : les smartphones sont bons pour la santé, et au vu de leurs applications de plus en plus nombreuses dans les différents domaines médicaux, cela ne peut aller qu'en s'améliorant.

# Bien-être et coaching

smartphone santé
Votre smartphone vous suit et vous soutient

Aujourd’hui

Le bien-être est sans doute le secteur le plus représenté au sein des applications santé, et pour cause : il concerne tout le monde. Tracker sportif, compteur de calories, coach pour arrêter de fumer… on a tous une application santé sur notre téléphone.

Très bientôt

Ce que l’avenir nous promet, c’est une forte démocratisation des gadgets Bluetooth/NFC accompagnant les applis de coaching (nous connaissons déjà le Fitbit, le bracelet Up de Jawbone…), voire une concentration de ceux-ci, la smartwatch grand public surveillant à la fois votre activité sportive, votre sommeil et votre alimentation ? C’est pour tout à l’heure.

Les risques

Rien de bien grave, si ce n’est peut-être celui de devenir un peu trop dépendant d’une machine. On ne fait pas du sport pour faire plaisir à un coach virtuel, on en fait pour rester en forme, c’est quelque chose à garder en tête.

# Monitoring médical

smartphone monitoring
Des applications et objets pour votre suivi médical

Aujourd’hui

Le monitoring médical, c’est le cran au dessus. De nombreuses applications proposent déjà aux malades de faire leur propre suivi médical sur leur smartphone en entrant quotidiennement les résultats de leurs analyses (OnTrack Diabetes, Blood Pressure Watch…). La marque VitaDock propose même de transformer votre iPhone en thermomètre ou glucomètre à l’aide de divers accessoires…

Très bientôt

Les senseurs seront directement apposés sur notre corps et transféreront les données sur notre smartphone. La technologie existe déjà, ne reste plus qu’à la faire accepter du monde médical. Collé à votre poitrine, le PiiX est notamment capable de recueillir en continu les variations des rythmes cardiaques et respiratoires du patient pour alerter d’éventuelles attaques cardiaques.

Les risques

Le plus grand risque apporté par ce monitoring via smartphone est l’utilisation malveillante des données médicales recueillies… pour l’élaboration de contrats d’assurance par exemple. Les transferts de données doivent donc être sécurisés, et une législation stricte doit donc être mise en place pour prévenir le vol de celles-ci.

# Diagnostic et Prescription

diagnostic smartphone
Les smartphone bientôt assez intelligents pour faire un diagnostic médical

Aujourd’hui

Non content d’assister les patients, les smartphones peuvent également assister le corps médical. Des applications comme Medscape ou Epocrates permettent déjà aux médecins de connaître la posologie de plus de 8 000 médicaments ainsi que les éventuels effets négatifs que leurs interactions peuvent produire.

Très bientôt

Nous ne sommes plus bien loin de bases de données assistant à l’élaboration de diagnostics. Loin de remplacer les médecins, il s’agirait de leur rendre accessible du bout du doigt tout un savoir qu’ils ne peuvent acquérir même en sept ans d’étude.

Les risques

La lecture de l’écran du smartphone ne doit en aucun cas remplacer l’auscultation du patient, et la responsabilité des diagnostics doit demeurer celle du médecin… mais ces problématiques datent de l’apparition des ordinateurs dans les cabinets.

# Accessibilité

accessibilité
Le smartphone vous facilite la vie

Aujourd’hui

Le smartphone peut aussi se révéler un formidable outil d’accessibilité pour les personnes handicapées. L’application RocketKeys par exemple permettra aux personnes atteintes d’aphasie, de Parkinson, de paralysie cérébrale ou même d’autisme de s’exprimer à l’aide de son clavier intelligent et de sa synthèse vocale.

Très bientôt

De projets plus ambitieux encore commencent à voir le jour : On apprécie particulièrement MySmartEye, qui veut rendre la vue aux malvoyants tout en créant du lien social. Les photos prises via l’application sont ainsi immédiatement envoyées à des «micro-volontaires» qui décrivent alors au malvoyant ce qui s’y trouve. Bien que le système ne soit pas tout à fait au point, c’est le genre d’initiative qui remplit d’espoirs pour l’avenir.

Les risques

On n’en voit pas.

# Premiers Secours

premiers secours smartphones
Un smartphone est très pratique pour envoyer des alertes

Aujourd’hui

On a toujours son smartphone sur soi, et c’est quelque chose qui parfois mérite d’être exploité. En cas d’accident, des lockscreens tels qu’En Cas d’Urgence permettront à l’entourage d’accéder en un instant à votre dossier médical et de contacter vos proches. Côté secouristes, l’Appli qui sauve de la Croix-Rouge nous aidera par exemple à bien réagir en cas d’urgence, et Arrêt Cardiaque à trouver le défibrillateur le plus proches.

Très bientôt

On peut espérer que Pompiers, SAMU, etc. adoptent ces technologies, et puissent être alertés d’une seule pression sur l’écran grâce à la géolocalisation.

Les risques

Il ne faut pas croire qu’une simple application puisse remplacer une formation de premiers secours.