Commander en Chine et hors U.E : la taxe de 20% qui va tout changer

La Commission européenne durcit l’entrée des commandes venues hors de ces frontières en imposant une TVA qui n’existait pas jusque-là.

Commander sur des sites étrangers, et encore plus sur les sites chinois, c’est un peu comme arriver à Noël avant l’heure. On trouve absolument tout ce que l’on veut, à des prix défiants toute concurrence et, la plupart du temps, les frais de port sont gratuits. Une prouesse technique assez dingue puisque, si vous vous envoyez une lettre vide à vous-même en France, il vous en coûtera le prix d’un timbre, soit 1,06 € en écopli. Par contre, pour parcourir les quelques 8000 kilomètres qui séparent l’hexagone de la Chine, il vous en coûtera 0. Allez comprendre.

Ce qui est sûr, c’est que cette concurrence étrangère fait très mal aux commerces européens qui peinent à réussir à la contrer. Il faut dire qu’il est compliqué de rivaliser face à des marchands comme AliExpress, Gearbest ou Banggood qui vous vendent des imprimantes 3D à moins de 100 € ou des smartphones bradés à moitié prix.

Face à ce déferlement de biens venus d’ailleurs, la Commission européenne a décidé de frapper fort pour endiguer le problème.

Tout Va Arriver plus cher

Depuis le 1er juillet, les choses ont en effet bien changé pour les colis qui arriveront en Europe en provenance d’un pays non membre de l’U.E. Jusque-là, il n’y avait, par rapport au volume monumental des arrivées, que très peu de contrôles sur les colis venant de l’extérieur. Un peu moins de 4 millions de paquets étaient par exemple contrôlés à la douane en France. Une paille.

Les nouvelles règles, dites Import Control System ou IC2, devraient permettre une augmentation plus que significative de ce volume famélique, comme l’explique Xavier Pascual, chef du projet e-commerce à la direction générale des douanes.

On s’attend désormais à 100, 200, voire 300 millions de colis taxés par an.

Le grand changement vient en effet de nouvelles règles beaucoup plus strictes. Dorénavant, tout colis venant de l’étranger et dont la valeur se situe entre 0 et 150 € doit être déclaré à la douane par les transporteurs. La conséquence pour l’acheteur ? Une petite TVA de 5,5 à 20% (de 14% à 20% pour l’électronique). Ce n’est pas rien si on considère que ce genre de « petits objets » étaient carrément laissé de côté avant ce premier juillet.

Du coup, si on ajoute 20% de taxe sur un téléphone avec une réduction de 24%, le jeu n’en vaut plus la chandelle si on ajoute les délais de livraison. Certes, les sites marchands ont anticipé cette nouvelle mesure en créant des entrepôts en U.E, mais sur ces plates-formes le choix est moindre et les prix sont forcément supérieurs. Il faut bien dédouaner à un moment ou à un autre. Au moment de commander sur un site hors U.E, il faudra à l’avenir systématiquement regarder si vous y voyez une mention TVA incluse ou TTC. Dans ces cas là, pas de surprises comme avec ce Xiaomi Redmi Note 10 en promo (regardez à droite du prix).

Cette mesure pourrait donc vraiment détourner le consommateur de ce genre de sites, à moins que ces derniers n’arrivent encore à baisser leur prix ou à trouver un terrain d’entente avec l’U.E pour dédouaner massivement et à bon prix les produits qui achalandent les entrepôts européens.

Si la douane récupère en moyenne 3 € sur les quelques centaines de millions de colis reçus sur une année, cela peut faire un beau pactole en plus dans les caisses de l’État. À l’échelle globale des pays européens, la cagnotte peut vite monter. Attention, car la Chine pourrait contre-attaquer sur nos produits de luxe : champagne, maroquinerie, etc.

On vous a vus venir !

Les fournisseurs auront l'obligation de fournir, avant de l’envoyer et de manière électronique, une description précise de ce qu’ils envoient.
Les fournisseurs auront l’obligation de fournir, avant de l’envoyer et de manière électronique, une description précise de ce qu’ils envoient.

Figurez-vous que pendant longtemps, il suffisait, dans la description du colis, d’écrire « Cadeau » ou « Échantillon » pour éviter le contrôle à la douane. Une manière astucieuse connue de tous pour que les douaniers détournent le regard. Il faut savoir que cela ne marche plus non plus depuis le 1er juillet. Les fournisseurs auront l’obligation de fournir, avant de l’envoyer et de manière électronique, une description précise de ce qu’ils envoient, avec un code spécial HS qui indiquera, de manière standardisée, la catégorie du produit.

Attendez-vous également, si vous commandez en Chine à avoir des délais de livraison encore plus longs puisque vos colis seront systématiquement contrôlés, ce qui rallongera leurs voyages jusqu’à votre boite aux lettres.

La plupart des entreprises qui sont immatriculées en Europe ont répercuté la TVA directement sur les prix affichés sur leurs sites. Pour les autres, ce sera à vous, le consommateur, de la payer à l’arrivée en plus de frais de gestion de l’ordre de 5 à 8 €.

Enfin, si les exemples pris ici se sont surtout focalisés sur les marchands chinois, sachez que la taxe s’applique à TOUS les pays non membres de l’Union Européenne, ce qui englobe tout autant les États-Unis, que le Brésil ou le Liechtenstein.