Choisir son Xiaomi : les modèles et les gammes expliqués

Nous plaisantons souvent des noms des smartphones Xiaomi. Il faut dire qu’il y en a beaucoup et qu’ils sont assez peu inspirés. C’est d’autant plus dommage que les appareils Xiaomi sont de très bonne qualité, mais il n’est pas facile de différencier les modèles surtout quand sur un même segment : ils se ressemblent beaucoup et ils proposent des fiches techniques très similaires. Pour vous, nous allons revenir sur la «product line» et remettre l’église au centre du village comme disent les commentateurs sportifs…

Commençons par le haut de gamme avec les Mi MIX. Ces derniers «repoussent les limites» et effectivement, le dernier en date (Xiaomi Mi MIX 3) était très intéressant puisqu’il proposait la dernière puce de l’époque (Snapdragon 845) avec un système d’écran qui coulissait vers le bas pour laisser apparaître les deux modules photo frontaux. Pas de caméra popup motorisée, mais un système magnétique manuel très bien fichu. Le Mi Mix 4 devait sortir en 2020, mais il est reporté à plus tard tandis que le Mi MIX Alpha et son écran à 360° est un prototype qui ne sera jamais commercialisé sous sa forme actuelle. Un petit mot sur le Mi Max ? Oui oui, Mi Max. Il s’agit d’un smartphone sorti en 2018 et qui proposait un écran géant de 6,9 pouces (17,5 cm). Celui-là il est clairement inclassable, tout comme le Mi 9 SE (pour Small Edition).

gamme xiaomi
Ça vous paraît simple ça non ? Eh bien, c’est un peu plus compliqué que ça…

Mi, Mi Note et Mi T

Ensuite il y a les Mi : ce sont les «flaships premium» avec les meilleurs composants dont le dernier né est le Mi 10. Celui-ci est décliné en 3 voir 4 modèles selon les années : Xiaomi Mi 10, Mi10 Pro, Mi 10 Lite et bientôt Mi 10 Ultra.
En descendant dans la hiérarchie on arrive au Mi Note, là aussi décliné en plusieurs modèles avec cette année le Xiaomi Mi Note 10, le Mi Note 10 Lite et le Mi Note 10 Pro (qui est la même que le Mi Note 10 avec 8 Go de RAM au lieu de 6 et le double de stockage avec 256 Go). Il est intéressant de noter que le plus « haut » de la « gamme basse » est plus puissant que le plus « bas » de la « gamme haute ». En effet, le Snapdragon 730G du Mi Note 10 est plus puissant que le 765G du Mi 10 Lite censé être dans la gamme du dessus. Bon, c’est sans compter la 5G puisque le Mi 10 Lite est compatible avec cette nouvelle technologie…
Ensuite, la série des Mi T est assez récente puisque les premiers datent de l’année dernière (le 8T est u Redmi et pas un Mi, vous suivez ?). Ils sont classés derrière les Mi Note, mais aucun Note ne propose la meilleure puce comme c’était le cas avec le Xiaomi Mi 9T Pro (Snapdragon 855). Comme cette gamme arrive 6 mois après celle des Mi et des Mi Note, ces modèles peuvent donc profiter d’une baisse de prix des fondeurs. Le Mi 9T Pro proposait donc l’année dernière le même SoC que le Mi 9 pour un prix plus avantageux. Pas de version Lite pour cette gamme T, même si on n’est jamais sûr de rien puisque les Mi 10 T doivent être présenté le 30 septembre 2020.

mimix alpha
Le Mi MIX Alpha ne sortira jamais dans le commerce…en tout cas sous cette forme. Une sorte de «concept-phone»

Les Redmi : pas beaucoup plus simple

Dans la catégorie «mid-range» on trouve les Redmi Notes. Simple ? Bah non… Cette année on a eu le droit à des triplés : Les Redmi Note 9, Note 9S et Note 9 Pro. Trois très bons smartphones, mais presque similaires à quelques exceptions près. Difficile aussi de les reconnaître tant leur design est proche. Pour faire simple le 9 Pro propose un peu plus de RAM que le 9S et un meilleur objectif principal (64 ou lieu de 48 MP) tandis que le Note 9, plus léger embarque un SoC MediaTek plus modeste que le Snapdragon 720G des deux autres. Compris entre 200 et 250 €, on les trouve à beaucoup moins cher en ce moment.

note 9
Bien malin celui qui peut les reconnaître à coup sûr ces trois-là…

Enfin nous avons les Redmi (sans la mention «Note»). Là non plus ce n’est pas super simple puisque cette année nous avons un Redmi 9 (150 €), un Redmi 9A (meilleur marché à 120 €) et un Redmi 9C qui vient s’intercaler entre les deux à 130 € avec le NFC. De l’entrée de gamme qui mise sur une bonne autonomie, un design sympa et des photos pas moches du tout. Malgré ses noms à dormir dehors, Xiaomi a quand même réussi le pari de proposer des appareils autour de 100 € qui ne ressemble pas à de la camelote…

POCO ? Kézako ?

Vous pensez qu’on a fait le tour ? Pas du tout puisque POCO appartient à la marque chinoise. Nous avons déjà eu le droit au POCO F1 en 2018 qui cassait la concurrence en deux en proposant un appareil puissant, mais un peu léger au niveau du design et des matériaux utilisés. Et cette année nous avons eu le POCO F2 Pro (Redmi K30 Pro en Asie) qui est le digne successeur du F1 puisqu’il propose la dernière puce avec un bel écran et une compatibilité 5G pour un prix défiant toute concurrence. Enfin le POCO X3 qui vient de sortir et qui marche sur les plates-bandes des Redmi Note 9 avec une meilleure puce, un meilleur écran (balayage de 120 Hz) et un refroidissement liquide.

https://www.android-mt.com/news/comparatif-vpn-le-guide-selectif-des-meilleurs-reseaux-prives-virtuels/103857/