Charge rapide téléphone : qu’est-ce qui pose problème ?

On nous avait promis des smartphones chargés en quelques minutes, sans problème ni complexité. Finalement, on se retrouve avec des charges lentes, des appareils brûlants et pas de solutions. Alors, pourquoi la charge de votre smartphone pose-elle problème ?

Avec l’usage intensif de nos smartphones, la charge rapide était présentée comme salvatrice. Une nouveauté toute simple qui allait permettre à nos appareils de revenir à pleine capacité en quelques dizaines de minutes. Pourtant, après plus de dix ans d’existence, la charge rapide n’est toujours pas maîtrisée par les fabricants.

Les grands à la ramasse

Sur la question de la charge rapide, être un fabricant reconnu et leader du marché n’est pas gage de qualité. En effet, si on prend l’exemple d’Apple, son dernier modèle, l’iPhone 14, n’est équipé “que” d’un port de charge USB PDS (Power Delivery Standard). Un système qui a fait ses preuves, mais qui ne correspond pas vraiment aux attentes actuelles. Résultat, comptez deux bonnes heures pour atteindre les 100% de batterie, avec un modèle peu utilisé.

ChargeRApide
Les Galaxy S « de base », pourtant haut de gamme ne propose que du 25 W alors que les Xiaomi d’entrée de gamme comme le Redmi Note 12 disposent d’une charge rapide à 33 W !

De l’autre côté du spectre, on retrouve Google, avec son Pixel 7 équipé d’un port de charge dernier cri, mais limité à 20 Watts ! Malgré la modernité de sa configuration, l’appareil met autant de temps à charger que via un port PDS et, dans le cas du Pixel 7a, subit une surchauffe inquiétante de sa batterie. De plus, comme pour de nombreux fabricants, la charge rapide des Pixel n’est possible qu’avec un certain type de chargeurs, en respectant certaines conditions. Idem chez Samsung où seuls les Galaxy S23+ et S23 Ultra proposent du 45 Watts avec un chargeur qui n’est même pas dans la boîte.

Chaleur et batterie, un mariage imparfait

Mais alors pourquoi la charge rapide est-elle vantée sans être réellement accessible ? Principalement parce que les fabricants n’ont pas adapté les batteries aux nouvelles méthodes de charge. Ainsi, la plupart des cellules d’énergie de nos smartphones sont inadaptées à la technologie et entrent en surchauffe dès qu’une puissance de charge supérieure à 30 W est activée. Et, comme on le sait, une batterie qui chauffe est une batterie qui s’abîme.

La preuve avec Xiaomi. La marque chinoise a fait le choix, depuis quelques années maintenant, de totalement tenir la promesse d’une charge rapide pour ses batteries. Problème, cela cause, comme prévu, une surchauffe du module batterie de ses appareils. Résultat, la longévité du smartphone diminue drastiquement, une situation qui a d’ailleurs amené Xiaomi à verrouiller par défaut la charge rapide, derrière tout un tas de paramètres.

Comment charger rapidement son smartphone ?

Alors, au final, est-il quand même possible d’avoir une charge rapide sur son smartphone ? Pour l’heure, pas vraiment. En théorie, beaucoup de fabricants annoncent des performances de charge ultra rapides, mais dans les faits cela ne se constate pas réellement. Pour l’heure, seuls certains flagships, comme chez Asus, réussissent à passer de manière constante sous la barre des 40 minutes de temps de charge. La marque taïwanaise propose la «slow charge» qui n’utilise que 10 W : idéal pour la nuit par exemple (pas besoin de faire chauffer votre batterie inutilement si vous avez du temps devant vous. Sur le même principe, la «smart charge» se synchronise sur le réveil ou un événement particulier (départ de train, etc.)

La vraie question de la charge rapide repose donc sur la démocratisation de cette technologie. On ne pourra la considérer comme accessible que lorsque des smartphones entrée / milieu de gamme la proposeront, avec des résultats tangibles et réels.

Partagez l'article :

Laisser un commentaire

Articles populaires