• Rechercher
Accueil ► News ► Decryptage ► Charge rapide : comment ça marche ? Quelle efficacité ?

Charge rapide : comment ça marche ? Quelle efficacité ?

Depuis des années, les batteries ont peu évolué : on les fait plus « grosses » pour augmenter l’autonomie, mais la technologie ne change pas énormément. Pour pallier cela, les fabricants ont eu une « idée de génie » : charger sa batterie plus vite, beaucoup plus vite. S’il fallait auparavant plus de 2 heures pour charger complètement un accu déchargé, les dernières technologies dans ce domaine permettent de le faire en moins de 30 minutes…

Quick Charge, Fast Charge, Warp Charge, SuperCharge, Dash, Super VOOC : autant de noms de technologies déposés par des fabricants de smartphones ou de puces. Les noms changent, mais le principe reste le même : recharger votre batterie le plus vite possible. Pourquoi ? Tout simplement parce que les batteries de nos smartphones n’ont pas connu de bond en avant majeur depuis 10 ans. Elles sont toujours à base de lithium (Li-Ion ou Li-Polymer en attendant celle à base de graphène) et hormis leur capacité en mAh (milliampère par heure) il n’y a pas grand-chose de neuf sous le soleil.

Pour faire court, une batterie de 4000 mAh durera plus longtemps qu’une batterie de 3200 mAh sur un même téléphone. Sur des appareils différents, il existe quantité de paramètres à prendre en compte : la taille de l’écran, sa luminosité, le processeur, l’utilisation du WiFi, de l’Internet mobile et bien sûr les habitudes de l’utilisateur. Mais pour éviter d’attendre une heure pour récupérer 35 % sur votre jauge, avec les dernières technologies de charge, vous attendez entre 10 et 20 minutes. Certes, vous avez toujours besoin d’un chargeur, mais vous repartez pour une journée complète le temps de vous faire un sandwich et de le manger…

charge
Il suffit de regarder sur votre chargeur pour connaître sa puissance. Attention, certains fabricants fournissent des chargeurs inférieurs à la capacité réelle du smartphone : il faudra donc parfois en racheter un pour une charge optimale…

Oppo, le champion de la catégorie

Ces nouveautés ont un inconvénient : il vous faut « votre » chargeur ou un de technologie semblable pour optimiser la charge. Si vous avez un Xiaomi Mi 10, le résultat optimal ne sera pas atteint si on vous prête un chargeur lambda : la prise USB-C ne garantit pas que la charge sera « au top ». Au pire, votre appareil rechargera à un rythme « normal ». Mais commençons par expliquer « la base » : en regardant votre chargeur, vous verrez différentes indications : l’intensité/ampérage en Ampères (A) et le voltage/tension en Volts (V). En ressortant nos cours de « techno » niveau 4ème on sait que l’on peut multiplier les Volts et les Ampères pour avoir la puissance en Watts (W) : P (en Watts) = U (Volts) × I (Ampères). Il n’y a pas si longtemps on pouvait trouver des chargeurs de 1 ampère avec 5 volts soit 5 W. Pas top sur des batteries de 1800 mAh, mais largement insuffisant sur la norme du moment (3700-4300 mAh).

chargeur
Utilisez toujours le câble fourni avec votre appareil si celui-ci propose une charge rapide…

Pour chacune des recharges, les fabricants ont tous une « recette ». En effet, une charge de 30W avec 5V et 6A n’aura pas le même effet sur la batterie que 6V et 5A. L’astuce de Oppo ou de OnePlus consiste à augmenter la tension plutôt que l’intensité. Cela évite de faire chauffer la batterie, car chaleur = déperdition d’énergie avec de potentiels dommages. Par contre, il faudra un câble USB spécial avec plus de connecteurs pour alimenter indépendamment plusieurs « cellules », des sections indépendantes de votre batterie qui peuvent être rechargées en parallèle.

La nouvelle norme de charge rapide est d’au moins 30 W. Cela correspond à 5V et 6A (c’est la Warp Charge de OnePlus), mais on trouve la SuperCharge de Huawei avec 10V et 4A à 40 W et même la Oppo Super VOOC avec 5V et 10A qui délivre du 50W. Le top du top reste la charge du Oppo Find X2 Pro qui atteint 65W. Il lui faut un peu plus de 30 minutes pour recharger complètement l’appareil et on passe sans problème de 10 % à 62 % en un quart d’heure… Le « record du monde » est attribué au Realme X2 Pro par nos confrères de 01net (une autre marque de BBK qui possède Oppo et OnePlus) qui passe sous la barre de la demi-heure (29 min) pour une charge complète. Mais la limite théorique n’est pas encore atteinte puisque Xiaomi bûche sur une technologie à 100W…

super vooc
Conscient de son avance, Oppo communique beaucoup sur sa charge VOOC qui équipe ses appareils, mais aussi les smartphones Realme. La Warp Charge de OnePlus est une version de SuperVOOC.

Comment cette évolution a-t-elle été rendue possible ?

Pourquoi les constructeurs n’y ont-ils pas pensé avant ? Il faut savoir qu’en rechargeant une batterie, on peut facilement l’endommager en y allant trop fort. Nous vous avons expliqué que la techno des batteries n’avait pas évolué, mais…si quand même un peu. Pour éviter de trop chauffer la batterie et lui faire du mal, il faut créer un espace plus grand entre les électrodes. Cela engendre bien sûr la création de batteries plus grandes, mais pas plus puissantes en mAh. Le dilemme est grand pour les constructeurs qui doivent jongler entre capacité et rapidité de la charge. Car n’oublions pas que plus une batterie est grosse et plus elle met de temps à se recharger. Les « records » sont donc à relativiser : avec la même technologie de recharge et le même matériel, une batterie de 3700 mAh arrivera à 100 % avant celle de 4300 mAh, vous aurez pourtant la même autonomie au bout de X minutes de charge.

charge OnePlus 8 Pro
Le chargeur sans fil du OnePlus 8 Pro atteint les 30W alors que la norme Qi culminait jusqu’alors à 15W, mais nous verrons ça dans un prochain article dédié au « wireless » et à la charge inversée…

Auteur
Benoît Bailleul

Grand Stratéguerre d'Android-MT, Benoît est journaliste depuis plus de 20 ans dans le domaine des nouvelles technologies. Il est aussi rédacteur en chef de plusieurs magazines liés à l'informatique (Pirate Informatique, L'officiel PC - Raspberry Pi et Les Dossiers du Pirate). Gentil comme tout, il peut se changer en Gremlin si vous venez l'embêter sur Twitter...

Tous les articles
Auteur Benoît Bailleul