Carte Vitale expirée ? Une arnaque par SMS bien ficelée…

Nouvel hameçon pour vous voler vos informations : la Carte Vitale. Une arnaque circule en ce moment en France et il faut faire très attention de ne pas tomber dans le piège.

Les pirates sont vraiment des gens incroyables qui prennent bien soin de nous. Quand ce n’est pas un de nos colis qui est bloqué par la Poste, ce sont nos droits au CPF qui ne seront bientôt plus valables. Vraiment, merci de vous soucier de nous. Aujourd’hui, c’est même au niveau de notre santé que ça se passe puisqu’ils veulent nous aider à garder notre Carte Vitale à jour. On vous explique.

Carte Vitale : quoi de neuf, docteur ?

Nous avons en effet constaté la recrudescence de l’arnaque à la Carte Vitale. Sûrement parce que les vacances ont commencé et que personne n’a envie de se retrouver incapable de recevoir des soins à des centaines, voire des milliers de kilomètres de chez soi. Il y a donc de fortes chances que vous receviez ce genre de SMS censé provenir de l’Assurance Maladie.

Le malintentionné vous annonce donc que votre Carte Vitale est arrivée à expiration et que vous devez tout de suite la mettre à jour pour pouvoir continuer à bénéficier de vos droits. On vous demande donc gentiment de cliquer sur un lien qui vous envoie vers des sites qui, ma foi, ont l’air plutôt corrects et crédibles. Un logo de l’Assurance Maladie, les mêmes tons bleus, des photos de carte, une section « Actualités » qui renvoie vers des sites officiels… Pour une fois, les pirates ont vraiment mis du leur pour soigner leur travail. Votre tâche première est de renseigner vos noms, date de naissance et adresse e-mail.

Ceci fait, voilà le tour de remplir les champs de votre adresse et de votre numéro de téléphone.

Ensuite, vous devez choisir comment vous recevrez votre nouvelle Carte Vitale avec plusieurs options : gratuit avec La Poste ou Chronopost à 3,90€ ou plus.

Ameli par jolie

L’escroc n’a en effet pas grand-chose à faire pour découvrir votre nom. Par contre, mettre la main sur vos coordonnées bancaire, ça, c’est ce qui lui donne la force de se lever le matin. Ainsi, dernière étape et non des moindres, il vous est demandé de les rentrer pour payer les frais postaux. Chose amusante, si vous prenez l’option gratuite, on vous proposera un « remboursement ». De quoi ? Mystère, mais tout est bon pour vous soutirer vos informations bancaires. Car le but est bien sûr de vous détrousser : le grand final de l’arnaque ! C’est donc bien à cette étape, alors que vous êtes le plus en confiance, que la tentative de phishing réussit. Aux cybercriminels maintenant de faire bon usage (en tout cas pour lui) des informations qu’il vient de vous soutirer, y compris le cryptogramme à 3 chiffres.

Avant d’en arriver là, voici quelques petits conseils pour ne pas tomber dans le panneau.

Protection sociale

La première chose à faire est de vérifier si le lien sur lequel on vous demande de cliquer est bien un lien officiel. Néanmoins, le seul qui l’est vraiment, c’est ameli.fr. C’est clair, net et précis. Les adresses comme monplansante.fr, ameli-infos.com, infosante-vitale.com ou connexion-direct.fr vous amènent, elles, dans la gueule du loup ! Pour les numéros de téléphone, même chose : seul le 3646 est utilisé pour pouvoir joindre l’Assurance Maladie. Sachez également que votre carte vitale n’expire pas, il faut juste la mettre à jour de temps en temps. Au pire, si vous doutez de son fonctionnement, vous pouvez aller la faire tester dans une pharmacie pour en avoir le cœur net. Un petit tour vers le site Cybermalveillance.gouv.fr peut également vous ouvrir les yeux avant de commettre l’irréparable.

En bons samaritain que vous êtes, vous avez aussi la possibilité de signaler l’arnaque en transférant le SMS incriminé au 33700 ou sur le site 33700.fr.

Maintenant, vous pouvez partir en vacances tranquille !


Laisser un commentaire