Caméra de surveillance : l’Australie lance un dispositif de sécurité routière ultra intrusif

En Australie, on ne rigole pas avec la sécurité routière, quitte à empiéter un peu sur la vie privée des automobilistes. En effet, le pays vient de lancer un dispositif de caméra surveillance particulièrement intrusif.

À lire également : Access Dots – l’appli qui signale quand la caméra et le micro de votre smartphone sont actifs

En France, cela fait déjà plusieurs années que l’habitacle de votre véhicule n’est plus une sphère privée. Après les interdictions de fumer, de grignoter, et la multiplication des nouveaux radars capables de repérer toutes les infractions en simultanée (ceinture, vitesse, distance de sécurité, smartphone, etc.), les lois successives amènent les conducteurs à considérer leur habitacle comme une zone où l’on pose ses fesses pour aller d’un point A à un point B.

En Australie, les autorités ont décidé d’aller encore plus, en introduisant un dispositif de sécurité routière digne de 1984 de George Orwell. En effet, les gouvernements des régions du Queensland et de Victoria vont installer le long des routes et autoroutes des caméras de nouvelle génération.

Ces caméras sont capables de détecter de multiples infractions, comme les excès de vitesse, le non-respect des distances de sécurité ou encore le non-port de la ceinture. Néanmoins, sa cible privilégiée reste l’utilisation du smartphone au volant. Placées en hauteur, ces caméras peuvent observer l’intérieur de l’habitacle d’une dizaine de véhicules répartis sur plusieurs voies.

À lire également : Uber Rent – louez désormais des voitures avec Uber

Le radar qui voit tout !

Grâce à cet angle de vue dégagé, rien n’échappe aux caméras. Le problème est le suivant, ces caméras prennent des photos, qu’il y ait une infraction ou non. De fait, vous pouvez très bien être en maillot de bain, manger un biscuit rapidement, ou être la cible du désir de votre partenaire, la caméra l’enregistrera.

Les autorités australiennes ont annoncé que ces caméras allaient être testées pendant trois mois, le temps de déterminer leur fiabilité et leur efficacité. Aucune contravention ne sera délivrée par les forces de l’ordre et toutes les photos enregistrées seront supprimées… après un examen attentif.

On se doute que cette mesure a pour visée principale de sauver des vies, mais il faut tout de même reconnaître que cette solution semble particulièrement intrusive. Il est certain que si ce dispositif venait à être adopté, les critiques fuseront de toute part.

Source : Presse Citron

https://www.android-mt.com/news/attention-au-piratage-de-cameras-de-surveillance-durant-vos-vacances/104235/