• Rechercher
Accueil ► News ► BYOD : quand Android envahit les bureaux

BYOD : quand Android envahit les bureaux

Vous emmenez votre smartphone Android au travail ? Il vous arrive de consulter vos mails pro à la maison ? Alors vous faites déjà partie de la tendance BYOD (Bring Your Own Device).

Il y a quelques semaines, nous présentions une étude selon laquelle les chefs d’entreprise seraient plus tolérant face au retard de leurs employés depuis l’avènement des smartphones. Ce constat est emblématique d’une tendance qui se développe de plus en plus en entreprises : le Bring Your Own Device (BYOD) ou « amène ton propre appareil » en français.

Cette tendance est simple à comprendre :de plus en plus de gens sont équipés de smartphones, ceux-là emportent cet appareil partout avec eux, y compris au boulot, et ces smartphones personnels se transforment par conséquent en outils de travail.

Pour les employés, le BYOD est bien souvent à double tranchant. D’accord, amener son appareil Android au travail, c’est plutôt sympa : on peut y installer ce que bon nous semble, profiter d’un petit temps mort pour s’offrir une partie de Fruit Ninja, checker son Twitter de temps à autres…mais ramener son boulot à la maison, c’est beaucoup moins amusant. Avec le BYOD, les frontières entre vie privée et professionnelle se font poreuses, et les heures supplémentaires ne sont pas comptabilisées.

A première vue, les patrons de leur côté devraient se réjouir : le BYOD entraîne une réduction des coûts (par besoin d’investir dans des téléphones et forfaits professionnels) ainsi qu’une hausse de la productivité (les employés maîtrisant d’ores et déjà leur appareil), mais la réalité est un peu plus complexe.

Repenser le travail

Le BYOD en effet engendre de grave problèmes de sécurité, car des smartphones qui entrent et sortent, ce sont aussi des données qui entrent et qui sortent. Si cela est sans incidence pour le primeur du coin (et on se demande d’ailleurs bien ce que ses employés peuvent faire avec un smartphone…) cela peut s’avérer beaucoup plus grave pour les moyennes et grandes entreprises. Vous imaginez les plans du nouvel Airbus qui fuitent parce qu’un employé s’est fait volé son Galaxy SIII dans le métro ?

D’autre part, le BYOD implique une nouvelle manière de penser le travail collaboratif. Si les employés quittent leur écran pour travailler sur leur tablette, ils peuvent rendre obsolète les solutions d’intranets déjà mises en place. Il faut donc là encore réfléchir à de nouvelles façon d’appréhender le travail.

N’allons pourtant pas voir le BYOD comme une plaie, au contraire : c’est très certainement l’avenir, le tout est simplement de bien se préparer. De plus en plus de solutions de sécurité et d’optimisation du travail collaboratif se développent d’ailleurs sur Android, comme l’application Mindjet par exemple, qui permet la création et le partage de visuels et documents entre les employés d’une même entreprise.


Auteur
Pierre Corbinais

Mon téléphone : Le Xperia PLAY, pour des raisons assez évidentes.

Ma tablette Android : La Samsung GT-P1000 pour des raisons sentimentales

Mon jeu préféré : Aujourd'hui ? AstroShark. Hier ? Blind Man's Dungeon. Avant-hier ? BraveSmart. Bref...j'ai des petits problèmes d'attention et je n'ai jamais fini un seul jeu Android.

Mon appli préférée : Désinstaller en masse, pour les raisons évoquées plus haut

Votre robot préféré : Canti San, le robot de FLCL, parce que

Mon objet fétiche : Un casque audio Atari qui ne marche plus du côté droit.

Une citation : « La cuvette est pleine de bouillon » Le Poulpe.

Tous les articles
Auteur Pierre Corbinais