Box Android Pirate : la justice condamne le roi de l’IPTV

Le piratage de chaînes payantes via des box Android à connecter directement sur sa télé n’est pas un phénomène nouveau. Mais la justice met parfois des années à sévir. Huit ans après le début de son entreprise criminelle, Halton Powell vient de prendre 30 mois de prison… Story time.

Électronicien anglais, Halton Powell a commencé à vendre des box Android en 2014 sous le nom d’AndroidSticks. Google n’a pas apprécié de voir son nom ainsi emprunté et bien vite la société s’est muée en « DroidSticks ». La particularité de ces box et stick HDMI sous Android ? La possibilité de déployer un système IPTV permettant d’accéder à des chaînes payantes, en particulier celle du groupe Sky, très populaire en Angleterre. Il s’agit en fait de box Android chinoises pas chères où Halton installe Kodi et un assistant « maison » pour ajouter différents add-on et parvenir à ses fins : voir du sport ou des films récents sans payer d’abonnement.

Sur les publicités et descriptifs des box on pouvait lire « Kodi Fully Loaded ». Vous voyez le genre.

Des box pirates en vente sur Amazon. OKLM.

Mais où ces box étaient-elles vendues ? Sur le Darknet ? Pas du tout ! Halton les mettait à disposition sur des boutiques eBay ou Amazon. Il faut dire que 2014-2015, l’IPTV était très confidentiel et le business passait presque inaperçu. Mais très vite, il va commencer à vendre ses box dans un magasin, puis plusieurs. Les ennuis commencent alors pour notre électronicien : eBay suspend l’activité de sa boutique et Sky l’attaque en justice. Après une saisie de plus de 1400 appareils en 2016, il continue quand même son activité, mais évite dorénavant de parler de piratage sur les forums officiels de DroidSticks. Trop tard pour notre pirate anglais. La police révèle que les 24 515 appareils vendus sur eBay ont généré 2,3 millions de livres sterling sur son compte et la justice le rattrape (2,6 millions d’euros)

droisstick
DroidSticks avait même un magasin avec pignon sur rue et vendait ses produits dans des dizaines d’autres pour toucher le maximum de monde…

Lourd est le bras de la justice

Pour Sky, l’activité de Powell lui a fait perdre 13,8 millions de livres (16 millions d’euros). Généralement, dans ces cas-là, les ayants droit considèrent qu’« un piratage = un achat non réalisé », ce qui n’est pas forcément le cas bien sûr. Pourtant la sentence est tombée il y a quelques jours : 30 mois de prison pour Powell ! C’est plus que certains complices d’attentat terroriste. Apparemment, le pirate n’a pas mené la grande vie puisque la police cherche toujours des biens à confisquer.